DAN ABEK « Life & Circus »

Dan Abek

Dan Abek

ABK6 ou encore Abecassis ou même désormais Dan Abek, l’ex chanteur leader du groupe parisien the Daniels n’en est pas à un pseudo près. Tel l’arbre qui ne se cache pas du tout de la foret rock qui l’héberge, fils de Stones invétéré, adorateur du culte de Keith , cette furieuse influence rock-blues abreuve très largement le sillon ( yes 🤪  il sort aussi en vinyle ) de cet énergique et si guitaristique « Life & Circus » publié ce jour.

Dan AbekC’est vrai, ils sont nombreux à s’inspirer des Stones en général et de Keith Richards en particulier, et ce n’est pas l’ami Bertignac qui me contredira. Ni même mon big bro Patrick Coutin ( Voir sur Gonzomusic   https://gonzomusic.fr/?s=coutin ) ! Dan Abek  ( NB : Dan Abecassis signe également sous son nom des articles sur la musique, comme sur le cinéma dans Gonzomusic  https://gonzomusic.fr/?s=Abecassis ) c’est un peu le même genre de mec, blanchi sous le harnais du rock depuis le crépuscule des 70’s, toujours en anglais avec sa petite touche si discrète d’accent froggy, le vocaliste-guitariste nous offre douze petits bijoux de sa composition. Dès la très Faces/ Stones l’ardente « Born Again », Dan Abek abat ses cartes : cet album sera voué au culte du rock blues immortel ou ne sera pas !

Dan AbekAvec « You & You » ça balance presque comme le bon vieux rock bastringue de Status Quo tandis qu’avec  la délicate « My Kindred Spirit » on revient dans le giron Stones aux confins d’un « Waiting On a Friend ». « Give Me Your Love » balance entre les Who et les Kinks lorsque la balade « Pardon Me » a bien du mal à dissimuler ses influences Dylan et surtout Neil Young… un peu comme sa consœur « Clean Your Heart ». Retour à la case Kinks  ( « Lola » ?) pour la cool « Grey Sky » avant LE hit du CD , la joyeuse « Sooner or Later » qui sonne… comme un titre des Doobie Brothers. Vous avez dit « Stairway to Heaven » ?  En tout cas la mélodie de « Your Last Kiss » ressemble à s’y méprendre à celle de l’intro du classique ultime de Led Zep, ce qui vous l’aurez compris n’est pas fait pour me déplaire. Retour aux Glimmer Twins, voire carrément aux Xpensive Winos avec « Sometimes » avant que tout ne s’achève sur la Tom Pettyesque « See the Light ». Normal, on aura tous noté le clin d’œil du chapeau de la pochette à celui porté par le héros de Gainesville, Fla dans sa vidéo de « Don’t Come Around Here No More ». Bref, si on additionne les Stones+ les Faces + Dylan + Young+ les Kinks + Petty…  on se dit que ce Dan Abek en a décidément … dans le bec !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.