Le Top 33 pour 2018 de Rachid Bara

Joyeux Gonzomusicologues, pour célébrer soniquement cette nouvelle année Rachid Bara nous propose son  Top 33 Révolutions par minute de l’Année 2018…de Artic Monkeys à Dominique A, les choix éclairés de notre Rachidou national…en attendant, soon to come, le 18 4 2018 de votre GBD 😉 et happy new year à vous tous chers et fidèles lecteurs.

1 ARCTIC MONKEYS – « Tranquility Base Hotel & Casino »
Sixième album studio du groupe britannique, diaboliquement bon pour les guiboles, les mouvements du bassin, les hochements de têtes et la satisfaction du cerveau avide de belles sensations pop dansantes.

 

2 BODEGA – « Endless Scroll »

Ce quintet mixte de Brooklyn est l’une des grosses sensations rock du moment, une des grandes révélations des dernières Trans Musicales de Rennes. Leur show post punk rock’n’roll, fun et dansant fait des merveilles.

3 NO ONE IS INNOCENT – « Frankenstein »
Septième album baptisé Frankenstein, il est divin et monstrueux à la fois, leur meilleur retrouvant l’essence du premier opus du temps du célèbre « La Peau ». Les riffs sont diablement incisifs sur fond politique.

4 SUNVIZORS – « Fire Inside »
« Tout le monde est noir, dans le Morbihan » chantait Les Charlots. Le « 56 » recèle aujourd’hui une perle incroyable, un quintet incroyable qui sur fond reggae explore la pop, le trip hop et l’électro avec une grâce incroyable.

5 DENEZ – « Mil Hent – Mille Chemins »
Une musique traditionnelle Bretonne métissée, puissante et universelle, alliant instruments acoustiques et sonorités électro discrète. Avec de nouveaux complices : Yann Tiersen, Fred et Jean-Charles Guichen et Ronan Le Bars… de toute beauté !

6 CYPRESS HILL – « Elephants on Acid »
Grand retour de ce groupe mythique avec un 9ème album de rap psychédélique hallucinant d’efficacité. Noirceur et pessimisme, du bruit et de la fureur pour du hip-hop intelligent et racé aux propos acides et bienfaiteurs.

7 CAT POWER – « Wanderer »
Depuis vingt ans, cette fragile fille délivre une soul folk pop d’une intensité incroyable. Toujours aussi touchante, toujours aussi troublante, elle nous caresse les oreilles tout en sortant ses griffes avec ardeur et bonheur.

8 YOB – « Our Raw Heart »
Du heavy metal bien lourd, tendance doom qui touche l’âme et le coeur des oreilles sensibles à cette transe lancinante et obscure qui touche la grâce avec une belle noirceur obsédante. 9ème album d’une grandeur excellente !

9 IDLES – « Joy as an Act of Resistance »
La fulgurante ascension de ce quintet Britanique est jouissive. Punk et sans concession, après le formidable « Brutalism » et des prestations live abrasives, ils reviennent avec un second opus qui confirme et affirme la pertinence de ce groupe.

10 CACHEMIRE – « Qui est La Punk? »
Second opus pour ces 4 Nantais dans le vent qui aime le rock’n’roll dans la langue de Molière dans une vision musicale power pop punk. Enregistré en Belgique chez Charles de Schutter, le son est percutant, les paroles aussi, une claque !

11 THE BLIND SUNS – « Offshore’
Ce trio Angevin avec une chanteuse guitariste polonaise lorgne du côté des USA et mélange la culture pop rock de là-bas avec l’essence anglaise du style avec un côté The Jesus & Mary Chains indéniable. Ce second album est somptueux.

12 THE MARRIED MONK – « Headgearalienpoo »
C’est le retour incroyable et inespéré d’un groupe français culte des années 90 – 2000, Après 10 ans et leur 5ème album « Elephant People », Christian Quermalet et sa bande revient avec la classe et l’élégance pop habituelle.

13 COURTNEY BARNETT – « Tell Me How You Really Feel »
Pop sombre et catchy pour cette jolie brunette de Melbourne qui avec classe se la joue aussi parfois riot girl avec force et pertinence, sachant faire sonner ses chansons de façon miraculeuse et limpide pour toucher nos cœurs.

14 HELRUNAR -« Vanitas Vanitatvm »
Ce groupe de pagan black metal Allemand balance un son d’enfer et damnation parfois brutal, mais en y mêlant des parties cordes splendides avec des violons délicats et lyriques et des guitares acoustiques. Un 8ème album vraiment brillant.

15 VANUPIE – « Gold »
De sa voix haut perchée, Vanupié joue de sa golden voice au goût velouté et soyeux. Sur ce second album, ce charismatique chanteur guitariste parisien habitué à jouer dans les couloirs du métro « Chatelet » sort des arrangements de grande classe, accompagnés d’une architecture sonore imparable.

16 FRANZ FERDINAND- « Always Ascending »
Les Écossais sont forts pour faire danser les filles sur de la pop efficace. Aidés du producteur français Philippe Zdar, ils réussissent à se réinventer sur ce 5ème album implacable pour nos guiboles et nos oreilles curieuses.

17 PONGO « Baia » EP
Elle s’est autoproclamée nouvelle princesse du kuduro. Une des grandes révélations des Trans Musicales de Rennes se la joue dance-floor avec des bases de musiques traditionnelles. Cette fille a du caractère et de la grâce avec sa sono mondiale.

18 MGMT — « Little Dark Age »
Avec ce 4ème album, ces Américains sortent à nouveau un album des plus brillant, après quelques petits errements musicaux dispensables. Ils sont en forme sur cet opus et touchent la grâce et la beauté.

19 UNDERGROUND SYSTEM  – « What Are You »
Ce collectif de New York  déconstruit l’afro-beat avec d’autres rythmes dansants et un esprit troublant. Grande révélation des dernières Trans Musicales de Rennes, ce groupe sème le trouble et la folie avec une fraicheur et un aplomb incroyable.

20 ALEXIS HK – « Comme un Ours »
Avec son 6ème album, Cet amoureux de Brassens sort un disque marqué par une certaine gravité, dans un esprit anarcho-libertaire. Alexis HK, c’est aussi un amoureux des mots, des mots doux, des mots beaux contre les maux.

21 MOJA – « One »
Moja vient du mot Umoja, signifiant «unité» en swahili. C’est aussi le nom d’un jeune groupe nantais de reggae qui frappe fort avec ce premier album plus que réussi. L’esprit est au reggae roots ici, mais le dub et la musique indienne y résonnent de leur influence.

22 CADILLAC – « Originul »
Cadillac, l’un des trois membres fondateurs du Stupeflip Crou,sort son premier essais solo et sort direct un f—–g Masterpiece. Son hip-hop loufoque se joue dans un univers absurde et étrange. Le non-sens et ses jeux de mots débiles frôlent l’excellence.

23 GRAND BLANC – « Image au Mur »
Désormais parisien, ce groupe étonne avec sa pop rock qui flirte avec de la cold wave électro dans un second disque bluffant et fort. Leur force est de marier les ambiances et les voix lead avec ce masculin-féminin qui fait mouche.

24 EDDY DE PRETTO – « Cure »
Entre chanson française et hip-hop ce drôle d’oiseau blondinet de Créteil, du haut des 25 ans, a dévoilé une plume bien riche et luxuriante sur des beats musicaux originaux qui font de lui la grande sensation de l’année.

25 LAIBACH- « The Sound of Music »
Enregistré et produit à Ljubljana (Slovénie) et à Pyongyang (Corée du Nord), tout un symbole pour ces Slovènes iconoclastes. Entre musique industrielle et pop touchante, ces énergumènes géniaux savent prendre depuis leurs débuts le public à rebrousse-poil. Là, encore, Laibach est fidèle à sa réputation sulfureuse.

26 JOHNNY HALLYDAY – « Mon Pays c’est l’Amour »
Partir en beauté avec enfin un bon album, pari réussi pour cette icône. Il y a belle lurette qu’il n’avait pas sorti un bon album écoutable de bout en bout… 1969 ?! Là, de bonnes chansons, une réalisation exemplaire avec à sa tête Yodélice et le mix de l’expert Bob Clearmountain.

27 JEAN-LOUIS MURAT – « Il Francese »
Enfin inspiré, l’Auvergnat bougon explore la chanson française de façon pop électro expérimentale, prenant des risques avec justesse et allégresse. Après quelques errements, il était temps qu’il retrouve le bon chemin lumineux.

28 STINKY – « From Dead-End Street »
Stinky m’affole par La voix percutante de Claire et les riffs acérés de Titouan. Ce groupe de Clisson sort un bel album en pleine maturité d’un métal punk hardcore de haute volée qui devrait leur permettre d’aller higher !

29 ORELSAN – « La Fête est Finie – ÉPILOGUE »
L’album-surprise du gus qui bouscule le hip-hop français entre underground et culture main stream, capable de toucher le grand public et de se faire détester également. Il rebondit ici sur son récent précédent opus avec brio.

30 KAVIAR SPECIAL – « Vortex »
Étonnant combo rennais qui mélange le surf pop psychédélique, le garage rock et le shoegazing avec une intensité rare. Une bien belle énergie balancée sur des chansons lumineuses rendent ce troisième album brillant.

31 MAGISTER & FMB – « 01 »
Le chanteur nantais fait une escale au Brésil. Un retour aux sources pour lui qui reprend une claque musicale entre Récife et Salvador da Bahia, ce qui donne une rencontre étonnante et merveilleuse qui donne des envies de voyage.

32 THE LIMINANAS – « Shadow People »
Les Limiñanas sont partis à Berlin dans le studio d’Anton Newcombe pour cet entêtant, brillant album. Leur rock psychédélique à tendance pop coule de source avec une belle ambiance obscure et lumineuse à la fois.

33 DOMINIQUE A – « La Fragilité »
Dominique A dans une l’ambiance très acoustique qui lui sied à merveille sort un album six mois après le précédent. Pari réussi pour ce Nantais qui a su bousculer la chanson française d’un esprit pop rock et cold wave depuis longtemps maintenant.

Coup de cœur spécial :

HOT SLAP – « Lookin’ for The Good Thing! »
Comment faire du neuf avec un esprit vintage. À fond dans le rockabilly, les 50’s, 60’s, ce combo français revisite des classiques et ose des compositions qui sonnent comme à l’époque et qui fait diablement plaisir aux esgourdes.

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.