Crosby, Stills, Nash & Young à Wembley happy 46th birthday

Crosby, Stills, Nash & Young by Michel Quinejure

Crosby, Stills, Nash & Young by Michel Quinejure

Voici 46 ans, Michel Quinejure, mon collègue des mythiques shows TV  « Drevet Vend La Mèche » et « Ramdam » des 90’s, assistait au concert des mousquetaires de la west coast, Crosby, Stills, Nash & Young. Avec une photographie exhumée, ses souvenirs de ce concert incroyable sont soudain remontés à la surface. Et pour ajouter l’audio au visuel, l’écoute du coffret magique de 2004 « CSNY 74 » est ici hautement recommandé.

Par Michel Quinejure

CSNY 1974Le 14 septembre 1974, je prends cette photographie de Crosby Stills Nash and Young en concert au stade de Wembley à Londres. Je suis très loin de la scène avec mon appareil photo argentique 24 x 36, un Mamiya Sekor 1000 DTL chromé avec un objectif de 55 mm. J’ai chargé une pellicule en noir et blanc ilford HP 5 de 400 asa. J’ai dû agrandir la photo dans mon labo-photo avec l’agrandisseur en la projetant au sol. J’étais allé en Angleterre avec mon pote François et sa R8 Major noire, intérieur en skaï rouge. Nous traversons le Channel depuis Boulogne direction Douvres et passons la première nuit dans un camping à Canterbury. La tente canadienne Trigano bleue ne résiste pas au déluge qui s’abat sur la toile dite imperméable et traverse la chambre jaune sans mystères. Le lendemain, nous arrêtons les joies du camping et louons une chambre dans un youth hostel de Londres à Earl’s Court. Nous rencontrons deux jolies nurses et déjeunons à la cantine de l’hôpital avec elles. Nous sommes les deux seuls garçons au milieu des infirmières londoniennes. C’est par hasard que nous voyons une affiche du concert à Wembley. Le lendemain, Jefferson Airplane était programmé et le Grateful Dead, 3 jours plus tard. Peut-être un spécial Côte West américaine ?

 

CSNY 1974Londres était encore la Mecque de la Pop dans ce début des années 70. Nous n’avons pas assez de pennys pour aller à tous ces concerts et décidons de nous rendre au Marquee club, lieu mythique où se sont produits les Rolling Stones, les Who, les Animals, les Yardbirds, Jimmy Hendrix et d’autres groupes célèbres au début des sixties. On assiste à un concert des « Heavy Metal Kids », un groupe inconnu dont j’ai récemment acheté un vinyle, trouvé par hasard chez Betino’s Record Shop, un disquaire du 11ème arrondissement, daté de 1974 ! 1974, c’est l’année de mon bac, de mon permis de conduire, de mon voyage initiatique au Maroc, et Londres en septembre. La photographie tirée sur papier Ilford au format 18 x 24 par mes propres soins a beaucoup de grain, mais on distingue bien Neil Young à droite, Graham Nash les mains derrière le dos face à David Crosby, et Stephen Stills à gauche près des amplis. J’ai conservé cette photographie en noir et blanc depuis 46 ans comme une précieuse relique. Cette image a traversé le temps et reste le témoin d’une époque où l’on pouvait se masser dans les gradins pour écouter des beatnicks électriques, sans masques et sous des effluves de fumée bizarre. 48 ans plus tard, les réunions de plus de 6 personnes sont interdites en Angleterre, les concerts sont impossibles et la température à Paris est de 33 degrés Celsius.

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.