Born to be wild… so long Peter Fonda

Peter FondaNé pour être sauvage, ce titre de Steppenwolf collait à la peau de Peter Fonda, l’immortel Captain America de « Easy Rider ». Hélas même nos héros au cuir le plus dur finissent par nous lâcher : Peter Fonda s’en est allé, à LA. Emporté par un fucking cancer du poumon, il était âgé de 79 ans.

peterfonda-easyrider« Fais tourner ton moteur/ Pars sur l’autoroute/ En quête d’aventure/ Et quoi qu’il arrive/ Ouais, chérie, va faire en sorte que ça arrive/ Prends le monde dans une étreinte amoureuse/ Tire avec toutes tes armes à feu en même temps/ Et explose dans l’espace

 Comme un vrai enfant de la nature/ Nous sommes nés, nés pour être sauvages/ On peut grimper si haut/ Je ne veux jamais mourir

Né pour être sauvage/ Né pour être sauvage »

« Born To Be Wild » Steppenwolf

Easy Rider

C’est un peu ironique que Peter Fonda ait choisi de tirer sa révérence un 16 aout, précisément 50 ans après le début du légendaire Festival de Woodstock. Symbole de la contre-culture, sorti sur les écrans un mois pile avant les fameux « 3 jours de musique, de paix et d’amour », le film « Easy Rider » incarnait pour toute notre génération ce puissant symbole de liberté. Et sous son blouson de cuir orné de la bannière étoilée, comme sur son casque et son réservoir de Harley, Peter Fonda, alias Wyatt dit « Captain America » en était l’incontestable héros, aux côtés de son partenaire Billy, incarné par Dennis Hopper. Sans oublier le troisième larron, Jack Nicholson, l’époustouflant et allumé George Hanson. Phil Spector, le mythique producer du « wall of sound » était lui aussi de la partie dans le rôle de Connection. Devenu archétype du « road movie », « Easy Rider », à l’instar du « Sur la route » de Jack Kerouac, nous aura tous donné envie de sillonner les highways de l’Amérique en quête d’aventure et d’émancipation rock. Dealers, groupies hippies, dope, Harleys, défonce, red necks et rock and roll sont au programme d’« Easy Rider », tourné low-budget par Dennis Hopper pour 400.000$, une misère ! Et pourtant le film se hisse au panthéon du cinéma, comme un pari gagné sur l’utopie rock que nous partagions tous. Et génère plus de 40 millions de dollars rien qu’aux USA. Porté par une des BO les plus impeccables du cinéma avec, en plus du hit de Steppenwolf, les Byrds, the Band, Jimi Hendrix et les Electric Prunes, « Easy Rider » va également servir de révélateur photographique à l’immense Jack Nicholson et au petit frère de Jane Fonda. Car si Peter Fonda était déjà connu comme le loup blanc à Hollywood, – il comptera parmi les manifestants arrêtés par la police de LA, au cours des fameuses émeutes d’Hollywood en 66 qui ont inspiré le « For What It’s Worth » du Buffalo Springfield- « Easy Rider », primé au Festival de Cannes, dont il a co-rédigé le scénario, va lui apporter cette aura internationale qui fait qu’il ne sera plus jamais uniquement le fils du grand Henry Fonda. Cependant, il est hors de question de limiter la carrière de Peter Fonda à l’iconique « Easy Rider ». Jusqu’à son dernier souffle, l’acteur ne cessera jamais de tourner pour le cinéma, comme pour la télévision. Et si ses nombreux rôles ont certes été moins médiatisés que son interprétation de « Captain America », Fonda n’a jamais renoncé à ses rêves, choisissant une carrière chaotique qui lui ressemblait, plutôt que de succomber aux sirènes du Hollywood commercial qu’il a toujours méprisé, ne reniant jamais ses vibrantes chimères « peace and love » des 60’s. « Comme un vrai enfant de la nature/ Nous sommes nés, nés pour être sauvages/ On peut grimper si haut/ Je ne veux jamais mourir » chantait John Kay, le lead singer de Steppenwolf, des lyrics qui résument à eux seuls toute la philosophie de cet acteur à part, emporté à 79 ans chez lui à LA, par une insuffisance respiratoire due à un cancer du poumon. So long Peter « Captain America » Fonda…

Easy Rider 

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.