« Blackstar » de Bowie devient une dramatique sur BBC Radio et son fils lance un club littéraire en hommage à papa.

Partager

 

 

Bowie 

Un an après nous avoir si soudainement quittés, David Bowie se rappelle déjà à notre mémoire. D’abord avec son fils Duncan Jones qui vient de lancer un club informel de littérature pour nous faire partager les romans favoris de son auguste daddy. Dans le même temps, BBC radio prépare pour début janvier « The Final Take : Bowie in the studio » où des comédiens vont recréer les échanges en studio entre David Bowie, son producteur de toujours Tony Visconti et le saxophoniste Donny McCaslin dont le rôle aura été primordial  durant la capture de cet ultime Bowie.

 

Duncan and dadC’est par son compte Twitter que le réalisateur Duncan Jones, le fils de David Bowie a lancé ce « club informel de littérature », basé sur une liste de ses 100 livres favoris compilée en 2013 par le Thin White Duke.  Chaque membre devra avoir lu un roman, avant une date-butoir, pour ensuite pouvoir  échanger avec Duncan himself et avec toute la communauté de ce « Bowie Book Club ». Et pour attaquer cette belle odyssée littéraire, Duncan nous propose de se pencher sur le roman qui s’est classé en tête de liste de ce top 100 de Bowie ( http://www.davidbowie.com/news/duncan-launches-bowie-book-club-twitter-57501 ), « L’architecte assassin (Hawksmoor en anglais) » de Peter Ackroyd avant une deadline fixée au 1er février. Le roman retrace deux histoires en parallèle : celle de Nicholas Myer, un architecte qui édifiait des églises dans le Londres du 18éme siècle, mais qui était également adepte de sacrifices humains et celle Nicholas Hawksmoor, un inspecteur de la fin du XXéme siècle qui enquête sur une série de meurtres commis dans ces mêmes églises. Duncan Jones explique sa démarche en soulignant combien son père était un lecteur compulsif qui pouvait descendre un roman par jour, un vrai mordu de littérature aux choix aussi pointus qu’éclectiques. Pour tous les fans, cette démarche artistique est également une manière de… marcher dans les pas de notre Starman.

Un vibrant hommage radiophoniqueBowie

Dans le même temps, du côté de la BBC , un an près la traumatisante disparition de Bowie, on s’apprête à lui rentre un vibrant hommage radiophonique. Intitulée « The Final Take : Bowie in the studio », la dramatique, qui sera diffusée sur BBC World service dés le 9 janvier à 11h 30 du matin, va re-imaginer les dialogues qui se sont tenus au Magic Shop studio de New York durant l’année 2015 et qui ont mené à la production de l’éblouissant « Blackstar ». Le comédien Jon Culshaw interprétera Bowie, et Martin T Sherman tiendra le rôle de Tony Visconti tandis que Tom Alexander prêtera sa voix au saxo Donny McCaslin. Ces dialogues seront inspirés par la myriade d’interviews que David Bowie a pu accorder tout au long de ces 50 années de carrière. Même absent Bowie se débrouille toujours pour demeurer parmi nous, sa manière à lui sans doute de se montrer immortel.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.