A WEST WING SPECIAL TO BENEFIT WHEN WE ALL VOTE

ChessÉtrange et si émotionnel de retrouver sur une scène de théatre cet épisode 14 de la saison 3 de THE WEST WING « Hartfield’s Landing », joué vingt ans plus tard par tous les comédiens de la série, sur la scène de l’Orpheum Theater, à Los Angeles, dans une salle vide sans public et techniciens masqués, COVID oblige au profit de When We All Vote une organisation sans but lucratif pour promouvoir le droit de vote de tout un chacun de manière bipartisane aux États Unis, diffusé sur HBO Max.

West WingRetour vers le futur de THE WEST WING ( Voir sur Gonzomusic https://gonzomusic.fr/a-la-maison-blanche-the-west-wing.html ), et même si la troupe de comédiens a pris plus de vingt ans dans les dents, c’est carrément grisant. Seule ombre à ce tableau nostalgique, l’absence de John Spencer décédé d’une crise cardiaque à seulement 59 ans, durant le tournage de la dernière saison, remplacé ici par Sterling K Brown, révélé par la série THIS IS US dans le rôle du chef de cabinet Leo Mc Garry. Théâtralisé « Hartfield’s Landing », ne se distingue guère de son alter ego télévisé.

Le président Jed Bartlet (Martin Sheen) vient d’atterrir et Leo l’appelle sur une lige sécurisée de sa limo pour le prévenir que Taiwan allait procéder à un essai de missiles Patriots, car la Chine avait accéléré ses manœuvres militaires de manière inédite . « Je suggère qu’on envoie l’armada la plus puissante dans la région depuis la fin de la guerre du Vietnam » assure Leo. « Réunissez la 7éme Flotte », ordonne le Président. Et là, après cette conversation censée, raisonnable, calme on a soudain un sacré coup de blues en pensant à l’autre agité débile orange ! Le pire c’est qu’au fil de l’épisode, on n’a pas fini de les avoir ! Générique… interprété en live par des musiciens dirigés par le compositeur du générique W. G. Snuffy Walden… et l’on ne peut s’empêcher d’avoir le plus nostalgique des pincements au cœur. Et là, soudain un message, pas d’un sponsor, mais d’une vieille connaissance qui porte autour du coup une fine chaine en or où quatre lettres expriment V O T E… cute : « Je suis Michelle Obama et je tiens à remercier tous les comédiens et l’équipe technique de THE WEST WING pour leur engagement en faveur de When We All Vote. Et je prie, chacun d’entre vous d’aller voter le plus tôt possible, en personne ou par correspondance. Allez tout simplement voter. Mais ne vous arrêtez pas en si bon chemin : contactez tous ceux que vous connaissez pour vous assurer qu’ils sont bien inscrits sur les registres et qu’ils ont bien prévu d’aller déposer leur bulletin dans l’urne. Car chacun de ces suffrages saura faire la différence dans cette élection. Je vous remercie tous et vous souhaite d’apprécier la suite ce programme ».

Puis, apparaissent à l’écran deux des comédiens les plus emblématiques de la série : « Bonjour je suis Rob Lowe. Et moi Allison Janney et nous retournons à «  Hartfield’s Landing » dans quelques instants. Mais ce soir, l’équipe des comédiens et quelques invités de marque vont vous inciter à aller voter en soulevant quelques idées reçues, par exemple aller s’inscrire sur les registres si cela n’a pas déjà été fait. »

Et l’on retrouve le President Bartlet dans la « Situation Room » évoquant l’ouverture des bureaux de vote à Hartfield’s Landing, dans moins de deux heures, et, bien entendu, on évoque la situation en mer de Chine. Puis on retrouve CJ dans la salle de presse pour répondre aux questions des journalistes. On apprend ainsi qu’Hartfield’s Landing,  dans le New Hampshire compte… 63 habitants où les 52 en âge de voter peuvent déposer leur bulletin ce soir à partir de minuit, soit neuf heures avant tous les électeurs de l’État. Or ce village a toujours pronostiqué le vainqueur de l’élection depuis William Harrison… en 1841. D’où l’importance d’ Hartfield’s Landing.

Ensuite, on rejoint Sam( Rob Lowe) dans son bureau qui découvre que quelqu’un lui a offert un magnifique jeu d’échecs. En fait, c’est un cadeau du President et il est justement au fond du bureau. Il tient à le remercier pour le discours sur l’État de l’Union qu’il avait rédigé pour lui. Et il lui propose de faire une partie, tout en évoquant la situation dans le détroit de Taiwan.West Wing

Pause à nouveau puis Dulé Hill, alias Charlie le secrétaire particulier de Bartlet et Elizabeth Moss, qui jouait  Zoey la fille du President  dans la série, apparaissent à l’écran pour motiver les jeunes à aller exercer leur droit de vote, car « si ce n’est pas vous qui choisissez, quelqu’un d’autre le fera à votre place ». Ensuite, c’est au tour de Samuel L Jackson d’énoncer toutes les raisons d’aller voter pour tout un chacun : « si vous voyez de la violence et du racisme dans nos rues, si vous jugez que la science est tournée en dérision et même politisée en période de crise sanitaire, et qu’on ne vous la fait pas, alors vous devez voter à cette élection. Si vous voyez une nation fondée par des émigrés a qui soudain on dit qu’il faut craindre les émigrés et si vous pensez que nous somme bien plus humains que cela, alors vous devez voter à cette élection.  La politique d’aujourd’hui parait si loin de la vision romantique de THE WEST WING qui est dans nos têtes et dans nos cœurs et pour que cela puisse changer, vous devez aller voter à cette élection.  When We All Vote a té créé par des Republicains et par des Démocrates pour inciter les jeunes à aller voter pour façonner l’Amérique de leur choix. » Puis Jackson défend la démocratie en prophétisant que si on ne  l’utilise pas, elle risque de se transformer en quelque chose de monstrueux. Il suggère également que les jeunes aillent sur le site de When We All Vote pour s’inscrire et devenir assesseur de leur bureau de vote. Retour à THE WEST WING et cette fois Bartlet offre un second jeu d’échecs, un cadeau du Premier ministre anglais à Toby Ziegler (Richard Schiff) et entame une autre partie en parallèle avec celle qu’il mène contre Sam.

Puis Josh ( Bradley Whitford) apparait à l’écran pour parler du vote par correspondance et rappeler que sur les 20 dernières années seuls 243 bulletins ont officiellement été truqués sur un total de … 250 millions ! Et soulignant que « chaque bulletin par correspondance est protégé par son propre code barre ».

Retour à THE WEST WING avec les 42 votants de Hartfield’s Landing microcosme de la démocratie et règlement de la crise en mer de Chine… si seulement la politique US pouvait être à l’image de cette série géniale. Il ne tient qu’à quelques bulletins de vote pour que l’Amérique que nous aimons revienne chasser le monstre suprémaciste blanc qui n’a cessé de croitre ces quatre dernières années.  « Imagine all the people… » chantait Lennon… si seulement il était encore parmi nous aujourd’hui, lui aurait su balancer ses quatre vérités au Donald ! Plus que SEIZE jours avant la Présidentielle US… il faut aussi noter que Aaron Sorkin, le brillant show-runner de THE WEST WING,  vient de sortir son dernier long métrage sur Netflix  » The Trial of the Chicago Seven » consacré à des militants contre la guerre du Vietnam accusés d’avoir fomenté des émeutes en 69/ 70 avec Sacha Baron Cohen dans le rôle d’Abbie Hoffman.

Diffusé sur la chaine HBO Max depuis le 15 octobre 2020

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.