« Yesterday », le film comme si les Beatles n’avaient jamais existé… ou presque

YesterdayDeux poids lourds du cinéma British s’unissent pour inventer un film ahurissant :  un monde alternatif où les Beatles n’ont jamais existé et où un seul être se souvient de toutes leurs chansons…et les chante comme si c’était les siennes déclenchant une véritable… Malikmania. Du nom de Jack Malik le jeune anglais Himesh Patel, forcément dans le vent, héros du film  « Yesterday » au pitch irrésistible de Danny Boyle et de Richard Curtis.

YesterdayBon je ne l’ai pas encore vu, mais cela n’empêche pas d’en parler. Car si les réalisateurs de, et entre autres, « Trainspotting » et de « Slumdog Millionaire » comme de « Love Actually » et de « Quatre mariages et un enterrement », du super lourd façon Union… Jack (Malik), ont soudain décidé d’unir leur forces, ce n’est pas pour des prunes. Monter tout un film sur un tel axiome : et si soudain, après une coupure de courant qui touche la terre entière, un seul être humain se souvenait que les Beatles avaient jamais existé ? Il y a du « Monty Python » sous roche dans cet humour anglais, cette dérision poussée à l’extrême qui fait que leur héros, futur Fab One, va sur internet ou il n’y a nulle trace des Beatles,  mais juste le scarabée, l’insecte. Les deux réales poussent même le vice jusqu’à faire, par leur personnage, une recherche sur Oasis, le groupe des frères Gallagher, si fervents emprunteurs des Fab Four….où Google ne lui propose, bien entendu, que des photos de palmiers au milieu du désert. Car forcément, si les Beatles n’avaient pas existé, Oasis non plus ! CQFD…Héros de la série EASTENDERS, Himesh Patel dans la peau d’un Beatles à lui tout seul tient la distance. Il parait même que comme Egon Egerton en Elton chantant admirablement dans « Rocketman », il s’en tire admirablement pour vocaliser sur le catalogue des Beatles. Toujours sur le mode humour British on apprend que Ed Sheeran fait sa première apparition au grand écran après son cameo en barde autour du feu d’un épisode de GAME OF THRONES ( Voir sur Gonzomusic https://gonzomusic.fr/ed-sheeran-donne-une-serenade-a-arya-stark.html ) et qu’il tient même un rôle central, le sien, pour coacher Jack dans son irrésistible ascension  vers la gloire. Ainsi, à l’instar du « Rolling Thunder Revue » de Scorsese dont nous reparlerons bientôt, on soupoudre un peu de réalité à la fiction pour la rendre crédible.

YesterdayPatel raconte aux journalistes que « c’était à la fois surréaliste et un vrai plaisir de non seulement revisiter, mais d’endosser comme un costume le célébrissime catalogue de chansons du groupe » ajoutant que c’était aussi  « leur rendre hommage, mais sans pour autant leur être redevable en osant avec respect inventer nos propres versions ». La dimension des origines d’Himesh Patel contribue également au caractère si particulier du film, une sorte de reconnaissance pour cette communauté où, à part Zayn Malik ou M.I.A., encore trop peu d’artistes britanniques populaires sont d’origine asiatique.

« Je sais que cela signifiera quelque chose pour beaucoup de gens. Ça fait avancer les choses, absolument. J’espère que les perceptions des gens évoluent » a déclaré le comédien et désormais chanteur après cette long and winding road alternative 😉

 

La sortie française de « Yesterday » est prévue pour le 3 juillet 2019

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.