TURN : WASHINGTON’S SPIES

Partager
Turn

Daniel Henshall as Caleb Brewster , Jamie Bell as Abe Woodhull , Heather Lind as Anna Strong and Seth Numrich as Ben Tallmadge – TURN _ Season 1 _ Gallery – Photo Credit: Frank Ockenfels 3/AMC

 

1776 en Amérique c’est la guerre d’indépendance, le général Washington combat les « habits rouges » pour tenter de libérer les 13 provinces unies du joug de l’Angleterre et de son monarque. Dans le petit village de Setauket occupé, sur Long Island, un petit groupe de copains d’enfance décide de prendre part à cette révolution en transmettant des informations confidentielles aux troupes insurgées pour combattre les Anglais.

TurnDepuis le film Revolution de Hugh Hudson de 1985 et The Patriot en 2000 sur la guerre d’indépendance, cette période de l’histoire américaine semblait ne pas vraiment intéresser les cinéastes du petit ou du grand écran. La série Turn, comme son nom l’indique, marque un véritable tournant. Inspirée du roman « Les espions de Washington : histoire du premier réseau d’espions de l’Amérique » publié en 2007, la première saison de Turn a été diffusée l’an passé sur AMC (la chaine de Walking Dead) et la seconde saison est diffusée justement en ce moment aux USA. L’action se déroule sur Long Island, en face de Manhattan, juste après la reconquête de New York par les « diables rouges ». A Setauket occupée par les Anglais, le fils du juge, Abe Woodhull (Jamie Bell qui incarnait Billy Elliot et Tintin au cinéma), un fermier retrouve ses deux copains d’enfance Caleb Brewster (Daniel Henshall) un trappeur éclaireur qui a rejoint les insurgés et Benjamin Tallmadge (Seth Numrich) officier dans le corps des Dragons de Washington. Caleb et Ben persuadent Abe d’espionner les Anglais et de leur transmettre toutes les informations possibles sur les mouvements de troupes British débarquées à New York pour mater la révolte des colonies. Anna Strong, dont le mari est prisonnier pour cause de sympathies pour les rebelles, possède une maison qui donne sur la baie. Lorsqu’elle place un de ses jupons noirs sur sa corde à linge, c’est le signal pour Caleb de venir récupérer les informations transmises au nez et à la barbe des Anglais par Abe. Ces premiers messages secrets sont rédigés à l’encre sympathique, mais très vite des codes secrets sont instaurés pour éviter qu’en cas de capture l’ennemi n’en soit informé.

Independance

Avec un soin tout particulier accordé aux décors et aux costumes, Turn s’impose comme la parfaite reconstitution historique de la vie dans les colonies sous le joug Anglais. D’ailleurs, par réel souci de réalisme, les Anglais ont l’accent anglais tandis que les colons ont déjà l’accent américain. On songe quelque peu à Sons of Liberty, l’excellente mini-série diffusée sur History Channel consacrée aux héros de l’indépendance. Mais la force de Turn se joue sur la distance, au fil des épisodes la somme des petites histoires de nos personnages se confond avec l’Histoire avec un H majuscule. Bien entendu nous savons tous que Lafayette va débarquer à un moment et que les rosbifs seront finalement rejetés à la mer, mais en attendant Turn nous fait partager au jour le jour la vie de ces héros de la liberté, comme leurs aventures épiques, et elles sont authentiquement palpitantes.

Saison 1 diffusée sur AMC et dispo en DVD/BD chez Wild Side

Saison 2 diffusée actuellement sur AMC

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *