THE NIGHT OF

Partager

The Night Of

Adaptation made in USA d’une série populaire Outre-Manche intitulée CRIMINAL JUSTICE, THE NIGHT OF nous entraine sur une sombre affaire criminelle suite au meurtre d’une jeune femme dont on retrouve le corps lardé de coups de couteau. Et comme bien souvent dans ce genre de meurtre il y a toujours un coupable idéal. L’est-il vraiment ? Telle est la question posée par cette mini-série.

the-night-of-posterProduite pour la chaine HBO et diffusée depuis la mi-juillet, THE NIGHT OF devrait compter huit épisodes, dont le dernier sera diffusé le 28 aout. Au début du projet, c’est le comédien James Gandolfini (Le fameux Tony des Soprano) qui devait incarner le héros principal, John Stone, un avocat pénal de New York chargé de défendre un jeune client que tout accuse dans le meurtre horrible d’une jeune et jolie fille sauvagement assassinée à coups de couteau dans son appartement. Hélas, meurt terrassé à seulement 51 par une crise cardiaque lors d’un séjour à Rome; c’est finalement John Turturro (« Barton Fink »,« The Big Lebowski ») qui se glisse dans la peau de John Stone, le défenseur et sans doute la seule chance de sauver sa tête, d’un jeune étudiant naïf. Pakistanais-Américain, Nasir « Naz » Khan (Riz Ahmed) vit encore chez ses parents. Il étudie au lycée Jackson Heights, dans le Queens, et appartient à l’équipe de foot. Deux de ses coéquipiers l’invitent à une fête de folie donnée downtown. Mais le pote qui doit l’accompagner en voiture lui fait faux-bond, alors, dés que son père a le dos tourné, Naz lui emprunte les clefs de son yellow cab pour rejoindre la fête. Sauf qu’il ne sait pas éteindre le signal « libre » du taxi et que juste après le Uptown Tunnel, une fille monte à l’arrière de son cab. Elle est franchement rock and roll, sombre et déjantée, aussi sexy que vénéneuse. « Je veux voir la mer », lui dit-elle. En fait, il se contenteront des berges de l’Hudson river. Assis face au fleuve, elle lui tend un cachet et en avale un elle même. C’est manifestement un ecstasy. « Je n’ai pas envie d’être seule ce soir » dit-elle. Et elle le conduit jusqu’à chez elle, sur la 81eme rue.

C’est la fête que tu as ratéeThe Night Of

Grand show, shots de tequila avalés. Puis cette poudre blanche qu’elle place sur le dessus de sa main pour qu’il la sniffe. « C’est la fête que tu as ratée » promet-elle, avant de l’entrainer dans sa chambre. Petite scène torride, puis fondu au noir. Mais lorsque Naz se réveille, c’est la cata. La fille allongée à ses côtés baigne dans son sang et ne donne plus signe de vie. Paniqué, notre Naz s’enfuit emportant un couteau maculé d’hémoglobine, commettant bien entendu toutes les erreurs possibles. Non seulement un voisin l’a aperçu tandis qu’il claquait la porte, mais il a également repéré son taxi. De toute manière, cinq minutes plus tard, il se fait déjà contrôler par une voiture de patrouille. Les flics lui reprochent un simple défaut d’éclairage, mais il ne leur faut pas trop longtemps pour comprendre que 1 + 1= 2. Notre Naz se retrouve très vite inculpé du meurtre d’Andrea Comish ( Sofia Black d’Elia découverte dans SKINS). Tout accuse notre jeune étudiant, y compris l’arme du crime retrouvée en sa possession. Sa seule chance, c’est que le pénaliste chevronné John Stone se trouve par hasard au commissariat. Il est commis d’office sur une autre affaire. Mais après avoir appris les lourdes charges qui pesaient sur ce jeune homme, il décide de devenir son défenseur, lui intimant de garder dorénavant le silence. Pince-sans-rire, il lui lance un irrésistible « Don’t go anywhere » ( Ne t’en va nulle part) à son client. Le pauvre Naz n’est effectivement pas prêt de retrouver sa chambre chez ses parents. Stone représente son unique issue, mais cet espoir paraît si mince au vu de tout ce qui l’accable. Côté spectateur, on a bien du mal à se convaincre de sa culpabilité. Mais si ce n’est pas Naz qui a fait le coup, qui est le coupable ? Et surtout pour quel motif massacrer ainsi une nana. Telle est la question posée par THE NIGHT OF dont l’intrigue promet de nous tenir en haleine jusqu’au dernier épisode.

 

Diffusée sur la chaine HBO depuis le 10 juillet 2016

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *