THE ENEMY WITHIN

The Enemy Within

En attendant l’excellente LITTLE DRUMMER GIRL d’après le roman de John Le Carré, THE ENEMY WITHIN diffusée sur NBC renoue avec les séries d’espionnage comme on les aime, version QUANTICO ou 24, par exemple. Trahisons, coups fourrés, vengeance, complots internationaux, sécurité nationale et bien entendu double-jeu sont au cahier des charges de THE ENEMY WITHIN.

The Enemy Within Bannière ouverture sur fond noir : « Le FBI estime qu’il y aurait aujourd’hui 100.000 espions opérant aujourd’hui sur le territoire US. Plus qu’à aucun autre moment de notre histoire ». Rassurant. On ne joue pas sur la peur.Suit un bandeau : Erica Sheperd ( Jennifer Carpenter, révélée à la télé en tant que sœur adoptive de DEXTER)) directrice adjointe des opérations de la CIA. Elle marche à Washington, avec le Capitole en arrière-plan. Elle est inquiète. Des gens l’observent. Certains portent une oreillette et ce ne sont pas vraiment des Sonotones. D’ailleurs, tous ces gens ne tardent pas à fondre sur elle pour l’arrêter. « Erica Sheperd vous êtes en état d’arrestation pour espionnage et trahison à l’encontre des Etats Unis d’Amérique » lui lance un agent en lui passant les menottes. Accusée d’être à la solde du terroriste Mikhail Tal, elle serait directement responsable de la mort de quatre agents secrets US. Son visage fait la une de tous les magazines, barré du mot « traitre ».

Flash-forward…

Une femme est pourchassée en voiture par deux motards. Dans le même temps, à Washington, un homme aux cheveux gris sort de la gare ferroviaire d’ Union Station poursuivie par un gars qui semble le terroriser. Il est abattu à bout portant en pleine rue par un autre type tandis que la femme en voiture subit le même sort infligé par un des deux motards. Et à New York une bombe explose ravageant un bureau près de Wall Street. Le sous-directeur Will Keaton est interrompu dans son jogging matinal par un SUV noir dans lequel il s’engouffre. En tout on compte 14 victimes.

« Mikhaiel Vassili Tal, âgé de 49 ans agent du SVR ( le nouvel acronyme du KGB) il représente la plus grande menace pour les USA aujourd’hui. Responsable d’un attentat à la bombe sur un avion sur le tarmac de l’aéroport de Boston en 2015 qui a couté la vie à 21 personnes. Si cela s’était produit en plein vol il y aurait eu vingt fois plus de morts. Des dizaines d’attentats  du même type ont été évités. En guise de représailles, il a utilisé Erica Sheperd pour supprimer les quatre agents de la CIA qui ont évité tous ces massacres terroristes. »

 Cool, on revient au bon vieux temps des méchants Russes contre les gentils Yankees. Au mois les choses sont claires et directes. Et ça recommence avec les assassinats d’aujourd’hui. Alors à la CIA on va décider d’extraire de son cachot celle qui connait le mieux Tal pour l’avoir côtoyé, l’agent  Sheperd. « Elle a bossé avec lui, elle sait ce qui se passe dans sa tête » lance le Directeur à Keaton. Or l’un des agents exécutés suite à la trahison de Sheperd était sa propre fiancée. Dilemme Corneilien… s’associer avec elle c’est compliqué. Elle sort pourtant de Colorado ADX, prison de haute sécurité.  Ironiquement, elle va réintégrer son ancien bureau. Les ex-collègues tirent la tronche de devoir bosser avec un traitre, mais s’ils ne coopérent pas l’affaire leur échappe. Keaton : « si je dois bosser avec le diable lui-même pour attraper Tal, je n’hésiterai pas ». Au moins c’est clair. Bonne intrigue, bon rythme des séquences. Rebondissement et salle de crise, nul ingrédient FBI/CIA ne fait défaut. Y compris les indices. Il y aurait une analyste, Anna Cruz, survivante.

Les capacités déductives de Shepherd et sa connaissance des techniques de contre-espionnage ont conduisent l’équipe à Walter Nemec, l’agent de Tal qui a enlevé Anna Cruz. Keaton arrête Nemec et libère Cruz. Cependant,  Shepherd avoue à Keaton la vérité sur sa trahison : dans un flash-back, elle reçoit un appel de Tal, qui la force à dénoncer ses agents en menaçant la vie de sa fille. Shepherd révèle que Tal a des milliers d’espions hautement qualifiés aux États-Unis. Et qu’il adore manipuler les gens de l’intérieur. On commençait à s’en douter 😉

 

Diffusée depuis le 25 février sur NBC

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.