TEXAS « Hi »

Texas11ème album en 32 ans d’existence, Texas joue et gagne à nouveau en pariant sur la fibre soul nostalgique. Du Wall of Sound des Crystals au Motown Sound en passant par Nancy Sinatra, Dusty Springfield, les Beatles ou encore Del Shannon, Sharleen Spiteri, Ally McErlaine et Johnny McElhone font vibrer le meilleur des 60’s dans « Hi », cette nouvelle collection de compositions-hommage à leurs influences majeures.

TexasNos amis Écossais sont de retour avec un nouvel album qui succède à leur « Jump On Board » de 2017. Certes, cela fiche un coup de blues à ceux comme moi qui les ont vu démarrer en 1979. Je croyais tellement en Texas lors de la sortie de « Southside » que j’avais parié avec mon rédac chef vénéré Christian Lebrun et leur label Phonogram que je les accompagnerai pour leur toute première tournée… au Texas ( Voir sur Gonzomusic https://gonzomusic.fr/texas-au-texas-la-genese-du-groupe-de-glasgow.html ). Pari gagné en décembre 1989. Depuis cette date, je n’ai jamais cessé de suivre les aventures de ces glaswégiens amoureux de soul, de folk, de rock et de blues ( ( Voir sur Gonzomusic  https://gonzomusic.fr/texas-southside.htmlhttps://gonzomusic.fr/happy-25-th-birthday-texas.html et aussi  https://gonzomusic.fr/texas-texas-25.html ). Et ce « Hi » démarre sur l’excellente  « Mr Haze » où les Supremes rencontrent les Crystals et les  Ronettes  en escaladant le Wall of Sound du Phil Spector des 60’s tandis que  coté arrangements cuivres, on découvre le “Ding Dong Ding Dong” de George Harrison en version speed pour un cocktail sonique ultra efficace. Nostalgie quand tu nous tient… “Just Want To Be Liked” sonne également 60’s forever avec ses accents de Nancy Sinatra  et de Tina Turner. Avec “Unbelievable”, un super slow piano voix en forme de ballade soul on revient résolument au style Texas ave une composition qui oscille entre “In Demand” et “Every Day Now”. “Moonstar” marque un retour vers la country, au point qu’on on dirait “A Change Would Do You Good” de Sheryl Crow en 96.

Texas“Dark Fire” s’avère être une ballade délicate, insouciante et légère, à la mélancolie délicatement country, comme une chanson des Beatles telle que « I’ll Follow the Sun » ou que “Wild Life” de McCartney and Wings. Avec ”Look What You’ve Done”, Texas nous la joue retro 60’s again avec ce titre qui nous séduit par son analogie avec “Runaway” de Del Shannon où la voix de Sharleen s’envole dans un écho à la Phil Spector. De même, “Heaven Knows” nous délivre encore un petit coup de nostalgie à la Dusty Springfield…. Sans oublier le petit rythme du Farfisa derrière  pour mieux nous faire soniquement remonter le temps. « You Can Call Me » est un retour aux sources de “Halo” et des hits soul façon Texas , propulsés par les violons sur de superbes arrangements à la Marvin from Motown… sans doute un des tubes les plus cool du projet ! Bis repetita… sur « Sound of My Voice », on navigue à nouveau entre Diana Ross façon Supremes et les Shirelles lorsque « Falling » joue la soul cool où il est forcément question d’amour. Les choses sérieuses reprennent avec la chanson-titre « Hi » au puissant feeling 60’s de Nancy Sinatra et de son “Bang Bang” séductrice. Mais j’ai tout spécialement un petit faible pour “Had A Hard Way”, pour son petit côté “Every Day Now”  climatique et puissante pour un des hits incontestables de ce CD. Plus surprenante, « Had to Leave » a un  coté romance italienne retro des années 60 entre Vespa et Fiat 500 ; enfin, cette belle aventure s’achève sur le remix de “Hi” , enregistré avec le Wu Tang Clan, à l’instar de leur surprenante première collaboration de 2001 avec Method man et the RZA pour le prodigieux  remix « Say What You Want ». Vous l’aurez compris, foi de GBD, je suis toujours aussi heureux de me laisser captiver par Sharleen, Ally et Johnny.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.