SKY ROJO

Sky RojoPour se faire un kif, en attendant sa Saison 5, Alex Pina, ceint de sa couronne de laurier des vainqueurs, ès-show-runner de LA CASA DE PAPEL ( MONEY HEIST), juste LA série télévisée espagnole la plus célèbre de tous les temps, nous emmène en vacances, à Ténériffe, à la poursuite de trois putes allumées échappées de leur bordel et poursuivies par leur implacable mac. Dialogues cashs, scènes-chocs, humour extra-noir, flash-backs speed, crissements de pneus et action sont au rendez-vous de ce SKY ROJO. « Thelma et Louise » sex drugs and punk, « Kill Bill » version chorizo extra piquant, Almodovar sous MDMA,  vous en verrez de toutes les couleurs sur Netflix.

Sky RojoWelcome to Las Novias, le club le plus chaud de Ténériffe, dans les Canaries et territoire de la couronne espagnole… où les maisons closes n’ont jamais été closes, contrairement à d’autres pays, sans doute plus respectueux des droits humains, comme la France. Au Las Novias, les « fiancées » se paient à l’heure et savvent assouvir tous vos fantasmes. Néons, spotlights et des filles sexy, qui se déhanchent autour des poles sur la musique à fond la caisse. Àla tête tout de ce bordel, au sens propre du terme, on retrouve le mac en chef, Romeo, qui  cyniquement exploite les filles en entrepreneur avisé ( « En Espagne, un homme sur deux va au bordel, ça nous fait un joli potentiel de clientèle »), usant de chantage pour mieux séquestrer ses victimes. L’implacable Roméo est épaulé, dans son projet industriel, par deux frangins : le toujours défoncé et incontrôlable Christian, et Moises son ainé, beau gosse séducteur, chargé de recruter les filles en Amérique latine ou à Cuba, les appâtant par son sourire et leur promettant un job en or de serveuse. Les filles tapinent, le blé coule à flots jusqu’au moment où…un truc va bloquer les rouages.  Trois putes vont se rebeller, éclater la gueule du super-Mac et se faire la malle. Quasi-héroïnes de BD, ces filles sont les stars du show. D’abord l’intello, la brune vaporeuse Coral ( Veronica Sanchez). Devenue pute pour mieux se cacher après une grosse galère dans sa vie, elle devient bientôt indispensable à la fois à Moises et à Romeo. Ce dernier est en train de perdre sa femme d’un cancer foudroyant et il paye Coral pour apporter une présence féminine pour ses deux filles et lui à la maison.

Sky Rojo

Sauf que Moises joue au taxi entre Las Novias et le château du mac. Et, en chemin, il se fait un petit coup de Coral… laquelle est ravie de manipuler les deux. Mais les choses vont s’accélérer sérieusement, le jour où la jeune Cubaine Gina ( Yani Prado)  va fièrement taper à la porte de Roméo pour lui filer une liasse de billets. « Voilà nous sommes quittes, avec cet argent  je ne te dois plus rien. », lui dit la Betty Boop latine. Sauf que le Roméo est un vicieux : il lui invente dix dettes imaginaires : loyer, capotes, dessous sexy, pour que la dette ne s’éteigne jamais. Et il menace son fils et sa mère restés à Cuba des pires représailles. Prise au piège, comme un petit animal, elle se défend et attaque Roméo. Mais ce dernier finit par avoir le dessus et se met à étrangler Gina qui se met à hurler au secours. Justement, la blonde Wendy (Lali Esposito), qui passait dans les parages, entend ses cris et porte secours à Gina. Bref, Coral finit aussi par s’en mêler, Romeo se retrouve au sol la tête fracassée et les filles s’exfiltrent du club, en lui piquant sa caisse. Durant les huit épisodes de cette première saison, on n’a guère le temps de reprendre son souffle et c’est tant mieux. Alex Pina  ( Voir sur Gonzomusic  https://gonzomusic.fr/?s=casa+de+papel  ) a encore fait fort, usant de plus d’un format original, taillé à la serpe, qui oscille entre 20 et 25 minutes, ajoutant du speed au speed. Je ne vous spoilerai rien de plus… à part que j’ai trop hâte de retourner à Ténériffe pour vivre la prochaine saison.

 

Diffusée sur Netflix depuis le 19 mars 2021

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.