Sacrifice de poulets pour Azealia Banks

Partager

Azealia Banks

 

Jamais à court de munitions, lorsqu’il s’agit de dégainer l’artillerie lourde au nom de la polémique, Azealia Banks vient de révéler qu’elle se livrait en « loucedé » à de sanglants sacrifices rituels de poulets, dans son intimité, chez elle, à la maison. Histoire de booster ses ventes, sans doute.

 

Cleaning the closetCela ressemble à une chanson du Ministère Amer qui avait fait grand bruit  jadis dans « (Les musiques qui ont inspirées) La Haine » de Mathieu Kassovitz, mais cette fois le magazine Vibe nous confirme qu’il se passe bien des trucs louches dans l’arrière-cuisine de chez Azealia Banks. On connaissait déjà les clashs à répétition de la chanteuse de Harlem avec, par ordre d’apparition à l’image médiatique, un passager ulcéré à la sortie d’un vol Delta atterrissant à LA car il s’était fait cracher dessus par Banks ( sept 2015), puis une altercation violente avec un agent de sécu du club le Break Room 86 (nov 2015). La miss se tient coi jusqu’en mars, ou elle clashe à nouveau, cette fois avec l’ex gouverneur d’Alaska, la facho et idiote Sarah Palin, s’invectivant par Tweets interposés (mars 2016), puis elle accuse l’ex-One Direction, celui qui a pris une autre direction, Zayn Malik, de lui avoir piqué ses idées pour faire son vidéo-clip. Enfin, pour achever cette année sulfureuse, Azealia Banks révèle qu’elle se livre à des sacrifices rituels…de poulets dans une petite pièce attenante à sa cuisine, forcément maculée de taches de sang. « Trois années de (brujeria) sorcellerie, vous savez bien qu’il va falloir que je gratte toute cette m…. » a-t-elle déclaré dans une vidéo particulièrement gerbante postée sur son Instagram qui montre cette pièce sanglante : « J’ai mon ma ponçeuse et mon masque, on va s’y mettre. ». Ajoutant, lapidaire, en conclusion : « Les vraies sorcières doivent parfois mettre les mains dans la m…. ». Avant de commencer à cleaner cette pure vision de cauchemar. Bien entendu, en quelques heures l’immonde vidéo a eu l’effet viral escompté… et la polémique n’a guère tardée à enfler, la chanteuse Sia postant à son tour une réponse outragée. Finalement, même le Twitter officiel de « L’église de Satan » a tenu à se désolidariser de la funeste petite cuisine d’Azealia Banks, preuve qu’on ne peut décidément jamais compter sur personne, même en matière de sorcellerie. Seule ombre au tableau, toutes ces incantations et autres massacres de volatiles n’auront guère boosté la carrière de miss Banks, c’est quelque peu rageant pour tous ces poulets égorgés en vain au culte du Dieu Instagram.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *