Reggae music patrimoine de l’humanité

Partager

 

 reggae music

 

C’est officiel, réunis à Maurice, les experts de l’UNESCO  ont enfin distingué la musique reggae née en Jamaïque et incarnée par le prophète Bob Marley en l’ajoutant à sa fameuse liste des biens et cultures désormais inscrits au patrimoine de l’humanité.

 

reggae musicAux côtés des parfums de Grasse, des terres de chasse inuites d’Aasivissuit-Nipisat entre mer et glace, de la cathédrale de Naumburg en Allemagne, de la cité ancienne de Qalhat au Sultanat d’Oman, des ensembles néo-gothique victorien et art-déco de Mumbaï, l’oasis d’Al-Ahsa en Arabie Saoudite, des monastères bouddhistes de Sansa en Corée du Sud, du hait lieu tectonique de la Chaine des Puys- faille de Limagne en France, le reggae popularisé par Bob Marley vient de se voir inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. L’agence culturelle et scientifique de l’Organisation mondiale a ajouté ce genre musical originaire de la Jamaïque à sa collection de  » patrimoine culturel immatériel  » jugé digne de protection et de promotion. La « contribution de la musique reggae au discours international sur les questions d’injustice, de résistance, d’amour et d’humanité souligne la dynamique de l’élément comme étant à la fois cérébrale, sociopolitique, sensuelle et spirituelle », selon l’UNESCO. Né de son proche parent le ska, le reggae est né à la fin des 60’s, inspiré par le jazz et le blues américain. Popularisé entre autres par Peter Tosh, Jimmy Cliff et Bob Marley, le reggae est très vite devenu une musique de combat en faveur de la légitime révolte contre le racisme et les inégalités sociales. Né en Jamaïque, le reggae s’est propagé dans le monde entier, cette reconnaissance est donc parfaitement légitime. On peut cependant s’interroger : à quand la ganja, la weed, la beu inscrite à son tour au patrimoine de l’humanité et enfin dé-diabolisée face aux politiciens rétrogrades à la solde des lobbies du pinard, de l’alcool, du tabac et des médocs comme ce que nous vivons en France ?

 

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. DENIS GARNIER dit :

    cool vibration man , quel putain de bon souvenir , certes lointain , le concert au pavillon , pantin , époque friche industrielle …………..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.