POWERLESS

Partager

 

Powerless  

Plus fun que les séries d’action, comportant bien plus d’effets spéciaux que dans les comédies, voici le dernier hybride télévisuel, la série mutante d’action-comédie POWERLESS qui s’intéresse à ce qu’il advient de l’autre coté du miroir des super-héros, chez les gens normaux comme vous et moi, soudain confrontés à tous ce sur-êtres qui passent leur temps à tout casser en se bastonnant. Co-produit par DC Comics, on y retrouve forcément les héros de son univers tels Batman, Aquaman, the Atom, Ice, Phantom Lady et bien d’autres…mais vus à travers le prisme de l’humour comme une sorte d’HEROES à l’envers. Et ça marche !

 

 

Powerless Welcome to Charm City, où les super-héros, les super- vilains et humains ordinaires cohabitent avec plus ou moins de succès. D’ailleurs, dés son tout premier jour de travail, notre héroïne Emily Locke (Vanessa Hudgens, découverte dans HIGH SCHOOL MUSICAL puis dans V ) se retrouve coincée dans un métro aérien en perdition à cause d’une baston dévastatrice entre deux héros dotés de super-pouvoirs. Née dans un « fly over state » où les super héros ne viennent jamais se contentant de nous survoler, Emily rêve justement de les voir enfin de plus près. Et cela tombe bien puisqu’elle vient juste d’être bombardée nouvelle directrice recherche et développement de Wayne Sécurity, une division de la légendaire Wayne Entreprises. Leur slogan est d’ailleurs : « Dans un monde où les super-héros se combattent chaque jour, Wayne Sécurité vous apporte ses solutions de protection. ». Dés son arrivée dans les locaux de la compagnie, on la prévient : « Mister Wayne vous attend dans son bureau. ». Mister Wayne ? Bruce Wayne ? Naaannnnnn juste Van…le cousin raté de Bruce.

Le système Jack-alerte

Powerless

Puis Emily encontre son équipe. Premier briefing « les gars nous devons innover, repousser plus loin les frontières de l’imagination et ne pas se contenter de copier ce que fait notre concurrent Lexcorp. ( là on est un peu dans le registre d’ EUREKA et ses inventions délirantes).  Hélas, cousin Bruce décide fermer la compagnie. Emily reste le dernier espoir pour trouver l’idée du siècle qui sauvera peut-être Wayne Security. C’est ainsi qu’ils parviennent à inventer le système Jack-alerte, qui offre une détection fiable de la présence de super-héros dans les parages et qu’ils sauvent WS de la liquidation. Vous l’aurez compris, dans ce registre fun empreint de dérision, on se rapproche de séries telles que WEEDS , VEEP ou LAST MAN ON EARTH. Dans un format extra court de 23 minutes POWERLESS se révèle assez efficace dans ce format Action-comedy. Produit par DC Comics et Warner, tourné à Vancouver et diffusé sur NBC depuis début février, POWERLESS ne comptera pour le moment que 8 épisodes dont le dernier devrait être programmé le 6 avril.

 

Diffusé sur NBC depuis le 2 février

 

 

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *