PETER GREEN “L’ALBATROSS” S’EST ENVOLÉ

peter greenIl s’est éteint paisiblement, dans son lit durant son sommeil, Peter Green, qui avait fondé Fleetwood Mac aux côtés de Mick Fleetwood est décédé hier à l’âge de 73 ans, a confirmé sa famille. Si la cause exacte de sa mort reste inconnue, un arrêt cardiaque semble l’hypothèse la plus probable. Le guitariste British de blues rock avait quitté le groupe au tournant des 70’s juste après leur 3éme LP « Then Play On ».

peter green“C’est avec une grande tristesse que la famille de Peter Green annonce sa mort ce week-end, paisiblement durant son sommeil”, ont déclaré ses avocats dans un communiqué publié hier. Né Peter Allen Greenbaum, le 29 octobre 1946 dans une famille juive de la banlieue de Londres, il raccourcit très vite son patronyme en Green lorsqu’il devient guitariste pro à seulement 15 ans. Quatre ans plus tard, en 1965, instrumentiste surdoué il remplace carrément l’immense Eric Clapton au sein de John Mayall & The Bluesbreakers — dans lequel Fleetwood jouait de la batterie. Deux ans plus tard, Green et Fleetwood vont quitter le groupe pour former Fleetwood Mac, rejoints très vite par le bassiste des Bluesbreakers, John McVie. Sur les trois premiers LP, Green signe les plus grands hits, dont les mythiques “Albatross”, “Man of the World” et “Black Woman Magic”, que Santana popularisera sur « Abraxas ». Mais au tournant des 70’s, le vibrant guitariste plonge dans le mysticisme. Abus de LSD et d’autres substances hallucinogènes, il porte bientôt de longues robes et dénonce une société de consommation qu’il réprouve. Cependant, l’état mental de Peter Green bien au-delà de sa philosophie, se dégrade et le musicien sera hélas diagnostiqué schizophrène, ce qui ne l’empêche pas de se produire avec John Mayall ou de faire quelques apparitions sur le double « Tusk » de Fleetwood Mac ou encore « The Visitor » , le projet solo enregistré en Afrique de son vieux complice Mick Fleetwood. Peter Green était un peu à Fleetwood Mac ce que Syd Barrett fut à Pink Floyd : un allumé aussi ultime que talentueux, même s’il faut noter qu’il ne participe à aucun des albums à gros succès de Fleetwood Mac en version MK II, expatrié sur le sol US à partir du milieu des 70’s, avec l’éponyme « Fleetwood Mac » suivi du colossal « Rumors ». Malgré son immense influence guitaristique pour de nombreux musiciens qui la revendiquent ouvertement, à l’instar de Joe Perry d’Aerosmith ou de  Jimmy page de Led Zep, et des très nombreuses reprises de ses compositions, Peter Green, à cause de son instabilité mentale, n’aura enregistré au fil des ans qu’une petite demi-douzaine d’albums solos en 79 et 84.

 

peter greenSuite à l’annonce de son décès, MickFleetwood a publié un vibrant hommage sur sa page Facebook samedi, appelant son ancien camarade de groupe “mon plus cher ami”. “Pour moi, et pour chaque membre passé et présent de Fleetwood Mac, perdre Peter Green est monumental”, a écrit Fleetwood. “Peter était l’homme qui a lancé le groupe Fleetwood Mac avec John McVie, Jeremy Spencer et moi-même. Personne n’a jamais rejoint les rangs de Fleetwood Mac sans avoir un profond respect pour Peter Green et son talent, et pour le fait que la musique doit briller et être toujours délivrée avec une passion sans compromis !”. “Peter, tu vas me manquer, mais ne t’inquiète pas, ta musique vit”, a-t-il ajouté. “Je te remercie de m’avoir demandé d’être ton batteur il y a tant d’années. Nous avons fait du bon travail et nous avons ouvert la voie à une musique d’enfer pour le plus grand plaisir de tous”. Nombre d’autres musiciens ont rendu hommage à Peter Green après l’annonce de sa disparition. Le chanteur de Whitesnake, David Coverdale, a tweeté que Green était “un artiste que j’aimais et admirais vraiment”. “J’ai assuré la première partie du Fleetwood Mac original, au Redcar Jazz Club, quand j’étais dans un groupe local. C’était un chanteur, un guitariste et un compositeur à couper le souffle. Je sais qui je vais écouter aujourd’hui”, a-t-il ajouté. Le bassiste de Black Sabbath, Geezer Butler, a également exprimé sa tristesse après avoir appris la mort de Green, le décrivant comme “l’un des plus grands”.

“J’ai malheureusement perdu l’un des guitaristes les plus talentueux de tous les temps. J’ai toujours été un grand admirateur du grand Peter Green, qu’il repose en paix”, a tweeté Peter Frampton.

“Que Dieu bénisse l’ineffable Peter Green, l’un des héros méconnus de l’intégrité musicale, de l’innovation et de l’esprit”, a écrit Yusuf/Cat Stevens. “Quand j’ai appris qu’il avait quitté Fleetwood Mac en 1970 pour avoir une vraie vie et faire don de sa fortune à des œuvres de charité, il est devenu un peu un modèle pour moi”.

“R.I.P Peter Green. Un artiste unique et un magnifique guitariste”, a également tweeté Johnny Marr des Smiths. Pour la petite histoire, le nom de Peter Green, depuis des années, était devenu un code secret entre mon dealer de weed et moi, baptisant la beu « Peter » en hommage à ce Peter si « Vert ». Aujourd’hui, “l’Albatross” a déployé ses ailes pour s’envoler à jamais, so long mister Peter Green….

Vous aimerez aussi...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.