Pauvre cher vieux George …

Partager

 

 

 

Deux jours après le décès soudain de George Michael  suite à un arrêt cardiaque, les témoignages émouvants sur le chanteur de « Faith » fleurissent désormais un peu partout sur la toile transformée en mausolée virtuel à sa mémoire. On ne peut néanmoins s’empêcher de déplorer un tel gâchis.

 

Sweet George Michael53 ans pour George. 69 pour David. 58 pour Prince. 82 pour Leonard. 67 pour Glenn (Frey). 68 ans pour Marcel (Gotlib). 68 pour Rick (Parfitt). 71 pour Jiří (Smetana)… et tous ceux que nous vénérions et qui nous ont quittés bien trop tôt. Décidément, l’àge du capitaine dans le rock importe de moins en moins. Combien de héros de notre culture avons-nous pleurés cette fucking année 2016 ? Dans mon Gonzo moteur de recherches j’en trouve déjà plusieurs dizaines. Le fait que George Michael ait disparu si jeune ne peut que nous interpeller. Et si le « sex, drugs & rock and roll »  érigé en way of life se révèlait finalement létal ? Sans doute, l’addiction de George Michael au substances les plus violentes n’est sans doute pas étrangère à sa trop précoce disparition. Pourtant, il y avait tous ces précédents avant lui posés par la mort de Prince ou de Michael Jackson. George aurait du se méfier, réagir, balancer sa dope dans les chiottes et se mettre au vert…mais hélas, surtout dans la musique, où ils sont paradoxalement si nombreux, il n’y a pas pires sourds que ceux qui ne veulent rien entendre. Cela n’arrive qu’aux autres. Non pas à moi…c’est sans doute ce que devait se dire le malheureux Georgios Kyriacos Panayloiou jusqu’à ce matin funeste du  25 décembre. Alors forcément, les hommages se multiplient sur le net. Ma copine Kate Gardner, l’ex-chanteuse d’Haysi Fantayzee a posté les plus émouvantes des photos de George qui était à ses yeux « le plus cool des garçons ». Elton John a publié sur son compte Instagram : » il avait l’âme la plus adorable, la plus généreuse en plus d’être un artiste brillant ». Son ex-collègue de Wham, Andrew Ridgeley a posté qu’il « avait le cœur brisé ».  Mais le message le plus émouvant émane incontestablement de son compagnon Fadi Fawaz, qui l’a découvert inanimé et qui a Tweeté « C’est Noël, mais jamais je n’oublierai avoir découvert mon compagnon paisiblement mort dans son lit au petit matin.Tu ne cesseras jamais de me manquer ».
Si je n’ai jamais directement bossé avec ce pauvre George, j’ai toujours salué son extraordinaire Rédemption, cet incroyable passage du boys band à la pop funky délicate qu’il a su créer. À l’instar de son imparable et classieux  « Amazing », je suis forcé de reconnaitre qu’il a su me bluffer par la justesse et le force de ses tubes. Michael  incarnait à sa manière cette pop gorgée de blackitude made in England qui a toujours su nous toucher depuis la toute première British Invasion. Quel terrible sentiment de gâchis, car contrairement à Prince je doute que George Michael ait une chambre forte pleine à ras bords de merveilleuses compositions en friche qui ne demandent qu’à voir le jour. Il nous reste néanmoins tous ses hits à réécouter pour nous consoler, de la désormais ironique « Last Christmas » à « Freek » en passant par « Flawless », « Careless Whisper », « Shoot the Dog », « Too Funky »…pour n’en nommer que quelques-uns.  Et à l’actif de GM on pouvait également mettre le tout premier « Carpool karaoke » de James Corden Tank you & RIP George Michael…

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *