NOUX ! « Sombres illuminés (We’re All Black Stars) »

Noux !Tant de radieux fantômes du rock planent sur Noux ! À mi-chemin entre Klaus Nomi et surtout David Bowie, entre Higelin et la comedia del arte, entre les New York Dolls et Jobriath, le duo composé du chanteur/guitariste, l’ex-Menage A Trois, Benjamin Laplace et d’Adrien Frasse-Sombet, violoncelliste fantasque, publie ENFIN son premier album en clair-obscur « Sombres illuminés (We’re All Black Stars) », boosté par quelques invités de choc, forcément entêté par notre héros perdu et son testament de « Black Star »

NOUX-PS-recto-LPAvec Noux ! tout commence par un délire. Et un amour immodéré pour un certain Thin White Duke, dont la disparition ce funeste 10 janvier 2016 ne cesse de nous hanter. Dés le thème nostalgique de « Joe » et ses « goodbyes » notre « étoile noire »ne cesse de nous éblouir. Cela continue de plus belle avec ce doppelganger du « Heroes » de notre ami David Jones, qui devient ici « Il va falloir faire (de Noux !) D Héros » : guitares vibrantes à la Mick Ronson – même si ce dernier n’oeuvrait pas sur le titre, mais Carlos Alomar) mister Laplace prend toutes ses aises avec la réalité virtuelle de cet hommage aussi émotionnel qu’appuyé à Bowie. Et quel exemple pour les aficionados du rock « dit décadent » que nous sommes …puisque toi et Noux ! pouvons toujours être des héros, n’est-ce pas ? Incontestablement le « hit » de l’album.  Funky violoncelle en ouverture de « Lenny », titre aussi fantasque que passionné, pour nous téléporter dans son drôle d’univers si joliment barré. Benjamin Laplace alterne la langue de Molière et celle des Beatles avec l’allumée « J.T.A.I.M », nonchalante déclaration forcément amoureuse, Benjamin Laplace s’adonne à un joyeux délire entre art lyrique et glam-rock.  Avec « Mon enfant », son joyeux jeu de guitares et son théme implacable, le duo post-atomique signe son autre morceau de bravoure du projet. Enfin, cet étrange album, qui s’assume d’un bout à l’autre beau comme Bowie, s’achève avec la climatique et combative « Scared U say Good Bye ».NouX_Penseurs_500px

Épaulé par quelques guests de choc comme le fameux guitariste de Trust , Nono Krief ou encore le saxo prodigieux Raphael Imbert ou encore par la voix sur talons aiguilles du contre-ténor lyrique Fabrice di Falco, le duo Noux ! tire forcément son épingle du jeu pour nous piquer encore un peu plus à la nostalgie Ziggy. En un mot, comme un seul ou plus si affinités : wham bam thank you mum  😉

 

http://nouxsite.com/

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.