Madonna, Justin Timberlake et Shakira épinglés par les « Paradise papers »

Partager

 

paradise papers 

In-cro-ya-ble…même au pays du showbiz on s’adonne au plaisir de l’optimisation fiscale hardcore. Hier, on apprenait que Bono avait investi dans un centre commercial chelou en Lithuanie, aujourd’hui ce ne sont rien de moins que Madonna, Justin Timberlake et Shakira dont on révèle les turpitudes financières pour contribuer le moins possible à l’impôt. Pas joli joli…tout ca lorsqu’on sait que des taxes en moins sont des écoles, des hôpitaux, des aides sociales en moins… de là à dire que ces artistes volent leurs fans…

 

Voici les trois dossiers en question :

 

JUSTIN TIMBERLAKE

justin timberlake 

En aout 2015 notre Michael Jackson blanc crée une société dans le Delaware qui porte le même nom que son label Tennman records. Les papiers du cabinet Appleby de l’ile de Man indiquent que c’est une coquille vide gérée seulement Timberlake et son comptable Michael Dreyer. La raison sociale de cette société est « d’acquérir des biens immobiliers aux Bahamas. Quatre mois plus tard, la société est enregistrée en tant qu’« entité étrangère » aux Bahamas et se dote d’une seconde entité, Nexus Luxury Collection, qui détient la propriété d’un prestigieux et donc forcément luxueux club de golf 18 trous des Bahamas baptisé Albany ( mais pourquoi toutes ces sociétés off-shore ont-elles toutes les noms les plus chelous MDR !) où l’on retrouve également le golfeur Tiger Woods ainsi que le financier Joe Lewis. Sûr que c’est plus sophistiqué que de remplir une banale feuille d’impôts.

 

MADONNA

Madonna

 

Dans les documents de chez Appleby on retrouve une certaine Ciccone, Madonna avec une adresse qui renvoi aux bureaux de Manhattan de la Providence Financial Management, qui organise justement les tournées de la « reine de la pop ». On découvre que la chanteuse a acheté 2000 actions d’une société basée aux iles Bermudes, Safegard Medical Ltd dés 1998. On peut se demander qu’est-ce qui pousserait Madonna à investir dans une société médicale basée dans un paradis fiscal, sinon une volonté affirmée d’échapper à l’impôt !  Cependant il faut noter que la société Safegard a été dissoute en 2013. On ignore bien entendu quel circuit ont ensuite emprunté ces actifs. Le Guardian a demandé, en vain, des explications au management de la chanteuse, sans réponse à ce jour.

 

SHAKIRA

Shakira

 

Shakira des villes ou Shakira des champs, Shakira des iles, plutôt, manifestement, avec cette arrivée en tête de peloton de la chanteuse colombienne dans ces fameux « Paradise papers », où elle figure avec son patronyme complet de Shakira Isabel Mebarak Ripoll. On découvre qu’elle serait supposée résidente des Bahamas alors qu’elle est officiellement basée…à Barcelone. On appred également qu’elle est l’unique actionnaire de Tournesol Ltd, une société au capital de 3 millions de dollars basée à Malte, fameuse passoire fiscale au sein de l’UE. Pas très net tout cela.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *