L’ivresse frauduleuse du Guns’N’ Rosé

gunsnrosé beer labelCela ressemble à un mauvais joke…mais en fait, non. Un brasseur du Colorado s’est mis en tête de commercialiser une bière baptisée… Guns’N’ Rosé sans l’accord des Guns N’ Roses. Bien entendu, nos tonitruants rockers ont contre-attaqué hélico-presto par la voix de leurs avocats et intenté une action en justice contre Oskar Blues Brewery pour contrefaçon.

gunsnrosé beer Le fameux groupe de rock Guns N’ Roses  intente une action en justice contre une brasserie du Colorado pour contrefaçon d’une marque déposée. En commercialisant une bière baptisée Guns’N’ Rosé, la société Oskar Blues Brewery violerait les droits d’Axl Rose et de ses compagnons de jeu. Dans ses arguments, le groupe souligne que la brasserie Oskar Blues Brewery de Canarchy Craft Brewing Collective a commencé à vendre cette bière artisanale dès 2018, sans l’accord du groupe, selon des documents judiciaires. Pire, le brasseur s’est aussi lancé dans la vente de produits dérivés siglés tels que chapeaux, t-shirts, lunettes de soleil, stickers, badges et autres bandanas arborant leur logo Guns’N’ Rosé. En août de l’an passé, la brasserie a vainement tenté de déposer sa marque, mais a dû y renoncer lorsque les avocats d’Axl Rose et des autres membres du groupe ont souligné qu’elle était bien trop similaire au logo officiel de Guns N’ Roses « .

Bien qu’on lui ait interdit de commercialiser la fameuse bière, Oskar Blues aurait refusé de s’exécuter et déclaré qu’il continuerait d’en vendre jusqu’en mars 2020. Par conséquent, selon la plainte, le groupe a « subi et continue de subir et/ou est susceptible de subir des dommages sur ses marques de commerce, son nom commercial, sa réputation commerciale et sa clientèle « . En entretenant une telle confusion, le public pourrait être amené à croire que la marque de bière serait directement liée aux Guns N’ Roses, souligne le groupe.

« En date du dépôt de cette plainte, la bière GUNS N ROSÉ de l’accusé continue d’être vendue chez des détaillants et le marchandising contrefait de l’accusé continue d’être vendu sur son site Web « , peut-on lire dans la plainte. « Le défendeur ne devrait pas avoir le droit de continuer à vendre des produits contrefaits et à commercer intentionnellement sur le prestige et la renommée du groupe sans approbation, licence ou même consentement des intéressés. »

Comme on dit peu importe le flacon quand on a l’ivresse…ou plutôt, en l’occurrence cela serait plutôt : peu importe l’ivresse quand on a le flacon…même contrefait. Oskar Blues Brewery aurait peut être dû songer à négocier avec les Guns N’ Roses avant de se lancer dans un tel accident industriel !

 

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.