L’émouvant hommage de Robbie Robertson à Ronnie Hawkins

Ronnie Hawkins, Robbie RobertsonIl s’est éteint dimanche à Peterborough, dans la province de l’Ontario, au Canada, là où il avait passé le plus clair de son existence. Ronnie Hawkins dit « the Hawk » était agé de 87 ans et son décès serait du à une « maladie non spécifiée ». Ce héros du rock n’était pas seulement un immense singer-songwriter, il est aussi l’homme qui a invente the Band… avant de se le faire piquer par Bob Dylan. Son frère d’armes, Robbie Robertson lui rend ici un hommage particulièrement émouvant. RIP the Hawk…

Ronnie HawkinsPar Robbie ROBERTSON

« Mon cœur s’est effondré quand j’ai entendu que « The Hawk » venait de s’envoler vers le soleil couchant. L’histoire de The Band a commencé avec Ronnie Hawkins. Il était notre mentor. Il nous a appris les règles de la route des tournées. Ronnie Hawkins m’a fait venir du Canada dans le delta du Mississippi quand j’avais 16 ans. Il a enregistré deux chansons que j’avais écrites et a pensé que j’avais peut-être du talent. Il m’a essayé à la guitare et à la basse. Le seul problème était que j’étais trop jeune pour jouer dans les clubs qu’ils visitaient, j’étais trop inexpérimenté, pas encore assez bon musicien, et il n’y avait PAS de Canadiens dans les groupes de rock and roll du Sud. Mais je me suis entraîné jusqu’à ce que mes doigts saignent et il a fini par m’engager contre toute attente.

Ronnie Hawkins and the HawksRon était fier de toujours avoir les meilleurs musiciens dans son groupe. Levon Helm, son batteur au sein des Hawks, et moi avons convaincu Ron d’engager Rick Danko à la basse et au chant, Richard Manuel au piano et au chant et Garth Hudson à l’orgue et au saxophone. Avec Levon et moi, c’est devenu la formule magique. Ronnie était le parrain. Celui qui a fait en sorte que tout cela arrive. Il nous faisait répéter constamment jusqu’au petit matin. On rechignait à la tache, mais on s’améliorait de plus en plus. Notre objectif, qu’on le sache ou non. Après que les Hawks aient quitté Ron et qu’ils ont pris leur indépendance, on a rejoint Bob Dylan. Ensuite, les Hawks sont devenus The Band et le reste appartient à l’histoire, comme on dit. Tout a commencé avec Ronnie Hawkins. Il n’était pas seulement un immense artiste, un formidable interprète et un chef d’orchestre, mais il avait surtout un style d’humour inégalé. Drôle à souhait et complètement unique. Oui, Dieu n’en a fait qu’un seul. Et il vivra dans nos cœurs pour toujours.

Mes plus sincères condoléances à sa famille.

Que son âme soit bénie. »

 

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.