Le pavillon noir aux tibias croisés flotte sur le navire Stones

Partager

 

Keith RichardsCe vieux pirate de Keith Richards annonce un nouvel album des Stones…très précisément le jour où lui-même publie son nouvel album solo « Crosseyed Heart »…coïncidence, coïncidence…est-ce que j’ai une gueule de coïncidence ?

Keith RichardsCela ne mange pas de pain, n’est-ce pas ? En vieux briscard du rock, Keith Richards manie le buzz avec la dextérité du guitariste hors pair qu’il est bien entendu. Certes, c’est seulement son 3éme album solo en 50 ans de carrière, le précédent, « Main Offender », était millésimé 1992 et Richards avait attendu 1988 avant de publier le premier intitulé « Talk Is Cheap ». Mais à l’instar des solos de Jagger, ceux de Richards n’ont jamais vraiment défrayé les chroniques. Et pour cause, Jagger sans Richards c’est comme une journée sans soleil, un pied gauche sans pied droit, une guitare électrique sans jack à brancher, les albums de l’un ou de l’autre aussi sympathiques qu’ils soient restent forcément déséquilibrés.

Crosseyed Heart

Certes je commence à peine à découvrir « Crosseyed Heart »  qui me paraît de prime abord plus abouti que ses prédécesseurs, mais je doute fort qu’il fasse un carton à la Stones. Voilà pourquoi le guitariste du plus grand groupe de rock du monde nous annonce en même temps un nouveau Stones, le premier depuis dix ans, « qu’ils s’apprêtent à attaquer vers Noel de cette année pour une sortie probable fin 2016 ! » Bref, it’s a long way to Tipperary… alors que le Richards tout frais est déjà disponible ici et maintenant ( on en reparle bientôt dans ces colonnes ) …alors pourquoi donc s’en priver ? Sacré pirate !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *