Le NME est mort…vive le NME !

Partager

nme

 

Le NME, le plus vieux magazine de la presse rock va cesser de paraître en version payante pour devenir un « gratuit »

 

nmeLancé en Angleterre dés 1952, le NME était le plus vieil hebdo au monde consacré à la musique. Après avoir écrasé ses adversaires comme le Record World et avoir même réussi le tour de force d’absorber carrément son principal concurrent le Melody Maker, le vénérable mag rock anglais annonce qu’il cesse de paraître en version payante…pour immédiatement renaitre via son site web http://www.nme.com/ mis en ligne dés 1996 et également en version papier tirée à 300.000 exemplaires ( à titre comparatif en France, Rock & Folk revendique à l’OJD un tirage de 31.500 ex, tandis que Rolling Stone qui n’affiche rien du tout doit être tiré à moins de 10.000) distribués dans les gares, les universités et parmi un panel de partenaires sélectionnés. La direction du mag souligne que « la musique restera son cœur de cible mais néanmoins il traitera également de cinéma, de mode, de télévision, de politique, de jeux vidéos et de technologie. » Bref notre bon vieil NME devient un canard généraliste de plus. Enfin, le NME souhaite se démultiplier à travers des concerts, un contenu vidéo plus riche et un rôle bien plus actif parmi les médias sociaux. Le NME.com revendique de son coté 3,9 millions de lecteurs chaque semaine, un record qui de demande qu’a être battu. Souhaitons néanmoins que cet « enemy »- le mag ayant toujours joué sur le double sens de cette formule- ne perde en rien sa légendaire combativité à défendre comme à descendre des artistes de tous poils.

NME first issue cover

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Hamey dit :

    ben merde alors !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *