Le dernier voyage d’Hervé Muller

C’est dans la plus stricte intimité, au funérarium du Père-Lachaise qu’ont enfin eu lieu les obsèques de notre collègue et ami Hervé Muller. Pour mémoire le fameux rock critic et biographe des Doors avait été retrouvé chez lui sans vie ce triste jour de mars dernier. Comme souvent dans ce cas, une autopsie devait être réalisée par la préfecture de police. Celle-ci a finalement eu lieu et on apprend que le journaliste rock est décédé d’un arrêt cardiaque.

Hervé MullerCes quelques lignes, vous devriez les lire aujourd’hui dans les colonnes de Libération ou de Rock & Folk, deux médias amnésiques qui existent pourtant toujours aujourd’hui où Hervé Muller avait longtemps apposé sa fameuse signature ( Voir dans Gonzomusic https://gonzomusic.fr/adieu-a-herve-muller-mort-dun-rock-critic.html ). Hélas, trois fois hélas plus personne au sein de ces rédactions ne semble vouloir s’en souvenir. Hervé Muller était pourtant un immense rock-critic, même s’il était aussi doté d’un solide caractère de cochon. Fameux journaliste rock à Actuel, BEST, Rock & Folk, correspondant aux USA de Libé, auteur à succés et biographe de Jim Morrison, Hervé était un vrai héros du rock jusqu’à ce que la maladie le rattrape au crépuscule des années 80, atteint de de fibromyalgie, une maladie rare qui lui occasionnait, entre autres, de terribles troubles du sommeil. Il pouvait s’endormir en un clin d’œil, en plein jour comme s’il tombait en état de léthargie instantanée. Il souffrait également du « complexe de Diogène », entassant chez lui tout ce qu’il pouvait. Sans doute aussi la solitude devait lui peser. Hervé ne devait pas vraiment supporter l’homme qu’il était devenu. Gravement malade, il devait absorber une foultitude de médicaments, dont certains contre l’hypertension artérielle. Or il semblerait que ces derniers temps il aurait omis de suivre son traitement. Le médecin-légiste a conclu qu’il était décédé d’un arrêt cardiaque. Et aujourd’hui nous avons enfin pu accompagner Hervé Muller pour son dernier voyage, c’était au Père-Lachaise, juste à côté de là où repose son vieux pote Jim depuis déjà un demi-siècle et, de surcroit, le jour anniversaire de la mort de Bob Marley. Un signe !  Nous sommes le mardi 11 mai 2021…  so long Hervé Muller….

 

 

 

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. Yazid Manou dit :

    Très très stricte intimité ! On peut le dire mon cher Gérard, nous étions six (6) lors de cette cérémonie très spéciale…

  2. Cynthia dit :

    RIP Hervé. C’est grâce à ton excellent bouquin que je suis devenue fan des Doors il y a tant d’années…

  3. Gilles dit :

    Bel article aussi bien que ton hommage

  4. Dod dit :

    Presque le même nombre de personnes qu’à l’enterrement de Jim….
    Aucun représentant de Rock n Folk ?
    Désolant…
    Comme quoi on est vite oublié !

Répondre à Gilles Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.