La colère de Pete Garrett

Pete GarrettLe chanteur de Midnight Oil, vient d’accorder un entretien au Parisien- Aujourd’hui en France car il est furieux contre le gouvernement conservateur de son pays « qui a minimisé les risques » d’incendie. Voici 30 ans dans BEST Pete Garrett me tenait déjà le même discours, entre temps  face à la catastrophe qui frappe l’Australie, son lit à lui a bien failli bruler, comme dans son hit, hélas.

Pete GarrettCela fait moins de six jours que j’ai re-publié mon interview exclusive de Pete Garrett dans le BEST numéro 250, ( Voir sur Gonzomusic  https://gonzomusic.fr/midnight-oil-a-lapogee-du-rock-australien.html  ) triste coincidence dans le contexte actuel des dramatiques incendies qui ravagent son beau pays. Manifestement, je ne suis pas le seul à avoir songé à parler au chanteur emblématique de Midnight Oil, puisque mon confrère Éric Bureau du Parisien- Aujourd’hui en France a pris son plus beau téléphone pour poser quelques questions cruciales au géant aux yeux vers et ancien ministre de la Culture et de l’Ecolologie. Comme dans sa chanson «  Beds Are Burning »,  manifestement, son lit à lui, dans sa maison près de Sydney, a bien failli bruler. « Par chance, nous n’avons pas perdu notre maison et nous allons bien. », a t’il confirmé au téléphone au journaliste du Parisien avant d’ajouter, vent debout contre le Gouvernement du Premier Ministre Conservateur Scott Morrison :

« En Australie, nous avons déjà vécu d’énormes incendies, mais jamais de cette ampleur et de cette férocité. Nous savons depuis longtemps, plus d’une décennie, que la crise climatique, qui accentue les températures et assèche les sols, rendrait les feux plus intenses et plus dangereux sur notre continent. Lorsque j’étais député puis ministre de l’Environnement, nous avions travaillé sur ces sujets. Mais malheureusement, le gouvernement conservateur qui nous a succédé n’a pas tenu compte de nos avertissements et n’a pas permis de résoudre ces problèmes. Pire, ils ont refusé de rencontrer des experts en incendies. Ils ont minimisé les risques, ce qui fait que l’on se retrouve depuis quelques semaines dans une situation proche d’une guerre, avec de pertes humaines et matérielles, des gens évacués, sans électricité ni nourriture, des villes entières sont coupées du monde. Le Premier ministre et le gouvernement n’ont aucune excuse. Car ils savaient. Et ils ont nié la réalité. Beaucoup d’Australiens sont très en colère. Il y a tellement de gens touchés. On a perdu des vies (NDLR : 27 morts ont été dénombrés depuis septembre ), une faune et une flore exceptionnelles, un milliard d’animaux ont été tués ou blessés, beaucoup ont perdu leurs maisons. Et beaucoup n’ont pas une assurance suffisante, ou pas d’assurance du tout, pour reconstruire… ».  

Pete GarrettNéanmoins, Pete Garret positive sur l’élan de solidarité du peuple australien et également sur l’aide et la mobilisation internationale en faveur de son pays. Il a annoncé également qu’une vente aux enchères d’objets appartenant à Midnight Oil sera bientôt lancée pour aider à reconstruire son pays. Par contre, il confirme à Éric Bureau qu’il ne compte pas revenir en politique, malgré les pressions. Enfin et c’est une bonne nouvelle, il confirme au quotidien français qu’il y aurait très bientôt un successeur au dernier album de Midnight Oil , « Capricornia » publié en 2002, puisque la formation de Sydney aurait déjà enregistré de nouvelles chansons.

Voir l’intégralité de l’entretien exclusif de Midnight Oil par Éric Bureau :

http://www.leparisien.fr/environnement/incendies-en-australie-peter-garrett-de-midnight-oil-en-colere-parce-que-le-gouvernement-savait-17-01-2020-8238021.php

 

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.