Gainsbourg poète majeur

Partager

 

GAINSBOURG, POÈTE MAJEUR

Depuis quelques mois déjà, Jane Birkin prouve qu’elle est en train de gagner le pari quelle s’est fixée : interpréter pour la première fois les œuvres de Serge Gainsbourg …mais en les jouant aux côtés de Michel Piccoli et d’Hervé Pierre. Verdict : lus les mots de Serge prouvent qu’ils peuvent aisément se passer de la musique pour séduire le public. Lundi prochain, le 7 décembre ce spectacle « Gainsbourg , poète majeur » sera donné au Théatre du Rond-Point et la recette intégralement versée à l’association « La maison de Kate ».

Gainsbourg poéte majeurLorsque je disais à Serge: « un jour tes textes seront présentés au Bac Français par les lycéens », il balayait ma prédiction d’un revers de la main. N’avait il pas toujours considéré la chanson comme un art mineur, lui qui vénérait les grands peintres et les compositeurs classiques ? C’est justement par rapport à cette remarque que Philippe Lerichomme, son directeur artistique, et Jane Birkin ont imaginé ce spectacle d’un genre nouveau où des textes de Serge étaient « joués » à trois voix sur une scène de théâtre. Avec à ses côtés le fidèle Michel Piccoli et le brillant sociétaire de la Comédie Française Hervé Pierre, Jane a déjà donné ce spectacle au Théatre de l’Odéon et sur bien d’autres scènes. Et à chaque fois c’est un public aussi ému que conquis qui se laisse ainsi griser par les mots de Serge. Le résultat est particulièrement époustouflant. Cette lecture à six mains et trois voix sans autre décor que table et chaises passe à la vitesse de l’éclair dans une émotion exacerbée.

 

Pas dégueu !

 

Philippe Lerichomme explique sur le site de Jane : « On se souvient de la phrase de Serge Gainsbourg: « Je pratique un art mineur destiné aux mineures » Provocation ! En réalité ses maîtres étaient Huysmans, Picabia ou encore Rimbaud qu’il disait « vouloir approcher… ». D’ailleurs dans sa dernière interview ne concédait-il pas que certaines de ses œuvres « n’étaient pas dégueu… ». Jane Birkin, Michel Piccoli et Hervé Pierre en attestent dans leur lecture inspirée de soixante textes choisis dans l’intégralité de l’œuvre de Gainsbourg poète majeur. »

Pas dégueu effectivement et également pour la bonne cause, puisque l’intégralité de la recette de ce spectacle sera versé à « La Maison de Kate » l’association qui fait un travail extraordinaire pour aider les victimes de la drogue à se sevrer et à surmonter leur addiction.

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *