DURAN DURAN « Notorious »

Partager

 

duran-duran- 

 Voici 30 ans dans BEST, GBD défendait mollement « Notorious », le troisième LP des sémillants poppeurs Duran Duran…sans se douter un seul instant que six ans plus tard, inspiré par l’album ET la chanson-titre, un certain Christopher George Latore Wallace se propulserait au firmament rapologique sous le pseudonyme conquérant de…. The Notorious B.IG. Funky flash back….

 

C’est le 4éme album des ex-néo-romantiques Duran Duran et pas le moindre. Pulsé par le groove funky et les cuivres dorés des arrangements du Chicissime Nile Rodgers, enregistré au (hélas trois fois hélas) défunt studio Davout à Paris, porte de Montreuil, « Notorious » sort en fin d’année en Angleterre et quelques mois plus tard en France. L’album serait inspiré des films et de l’univers du réalisateur Alfred Hitchcock avec des titres tels que « Vertigo » ou « Rope » (la corde) le titre original de « Hold Me ». On retrouve également un autre clin d’œil cinéphile avec ce titre baptisé « Some Like It Hot » comme le fameux film de Billy Wilder. Dans son titre éponyme « Notorious B.I.G » (feat Lil’ Kim et Puff Daddy) Biggie Small sample….devinez quoi…. Sinon le « Notorious » de Duran Duran…et la boucle notoire est bouclée !

 

Publié dans le BEST N°: 225

 

duran duran 1987

Chic alors! John Taylor s’était fait lifter par Bernard Edwards pour son aventure de la Power Station avec la voix de Robert Palmer, cette fois ce sont tous les Duran qui filent entre les doigts habiles du master-producer Nile « Good Groove » Rodgers. Enregistré en partie au très parisien studio Davout, « Notorious » pourrait être considéré comme un OVNI qui parvient à concilier la quadrature du cercle. Bref du Duran Duran remodelé pour tous ceux qui détestent Duran Duran avec juste ce qu’il faut de funk pour remuer un bon paquet de gentils fessiers blancs. Certes le bon Simon n’est pas David Bowie et « Notorious » n’est pas « Let’s Dance ». Pourtant, depuis Sheila B Dévotion, les Chic nous ont habitués à quelques sortilèges décoiffant, capables de transformer le crapaud le plus répulsif en quasi Prince tout à fait charmant. Et « Notorious » est un album tout à fait charmant. Bien sûr il n’expédiera ni Thatcher ni Botha vers leur no man’s land politique, et le vaisseau terre ne suspendra pas son vol lorsqu’il aboutira sur les platines de nos DJ. Néanmoins, cet LP jet-set, en bain moussant, « Notorious » est sans doute un excellent produit. L’énergie y règne sans conteste, doublée d’un sens tout à fait pop de la perfection. Sans aucun risque. Bref, Duran Duran c’est comme faire l’amour avec une capote. Ça évite peut-être le SlDA mental, mais il faut s’accoutumer à la viande sous cellophane.

 

Publié dans le BEST N°: 225 daté d’avril 1987

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *