Bob  Dylan accepte enfin…de ne pas refuser son Nobel de littérature !

Partager

 

bob-dylan-musicares-award-speech 

C’est la journaliste Edna Gundersen du Daily Telegraph qui a décroché ce scoop planétaire. Au cours d’un entretien, accordé au légendaire quotidien british, Bob Dylan lui a confirmé qu’il n’allait pas refuser la prestigieuse distinction et qu’il se rendrait bien à Stockholm le 10 décembre prochain pour la recevoir. Un soulagement pour tous les fans du Zim’ si fiers de voir son talent poétique enfin reconnu à sa juste valeur.

 

bob-dylan-writingC’est paradoxalement grâce à son exposition…de peintures et aquarelles dont l’accrochage est prévu la semaine prochaine, à Londres, à la galerie Halcyon de New Bond Street, que la good news est enfin tombée. A l’occasion de cette expo- la quatrième de sa carrière dans cette même galerie-, Edna Gundersen a eu le privilége de pouvoir à nouveau interviewer le Zim’, durant son « Never ending tour » qui faisait escale en Oklahoma, pour lui poser LA question à 800.000 € – soit la valeur du chèque attribué par l’organisme suédois avec la remise du prix !-. Il faut avouer que depuis l’annonce extraordinaire de voir Bob Dylan rejoindre la liste exclusive des auteurs américains ainsi distingués soit,  TS Eliot, William Faulkner, John Steinbeck et Toni Morrison. Cependant, depuis cette annonce le 13 octobre dernier, le song-writer n’a à aucun moment confirmé qu’il acceptait de recevoir ce Prix Nobel. Pire, il n’aurait même pas décroché son téléphone pour répondre aux appels pressants du comité Nobel pour qu’il confirme sa présence à la cérémonie. Et, avec le précédent créé par notre compatriote Jean-Paul Sartre qui avait tout bonnement refusé son Nobel en 1964 pour « garantir son indépendance créatrice », le terre entière se demandait si Dylan n’allait pas suivre les pas de Sartre. D’autant plus, que, non content de ne pas confirmer son accord, le Zim’ avait fait apparaitre…puis disparaitre, 24 heures plus tard, la mention du Nobel sur son propre site web. De quoi alimenter la polémique. Certains membres de l’Académie Nobel s’étaient même sentis offusqués, au point de reprocher à Dylan « un silence qui équivalait à un manque de politesse certain ».

Bob est une  Pythie des temps modernesPeintude de Dylan

 

Enfin, depuis ce matin 29 octobre à 9h, sur le site web du Daily Telegraph ( http://www.telegraph.co.uk/men/the-filter/world-exclusive-bob-dylan—ill-be-at-the-nobel-prize-ceremony-i/ ), Edna Gundersen éteignait l’incendie de la folle rumeur, en publiant son entretien exclusif où elle écrit : « Je vais pouvoir abréger les souffrances ( de tous ceux qui se demandent si Dylan viendra bien à Stockholm recevoir son prix) car, lorsque je lui ai posé la question du Nobel, il m’a répondu très affablement qu’il prévoyait bien d’assister à la cérémonie. « Absolument » a-t-il déclaré « C’est tout à fait dans le domaine du possible. » Bon, attention, Bob étant une sorte de Pythie des temps modernes, il lui arrive fréquemment de changer d’opinion. Comme sur la religion, par exemple, où, né juif, Bob s’est ensuite fait goy’, en succombant aux sirènes des évangélistes…avant d’embrasser à nouveau le judaïsme, chantant à la synagogue de son quartier et célébrant au Kotel de Jérusalem la Bar Mizvah d’un de ses petits-fils. Dans cette passionnante et rare interview, il parle très largement de sa peinture, évoque ses textes, acceptant la comparaison avec Homère et Sappho, mais refusant toujours aussi obstinément de fournir la moindre explication sur ses textes, tant il considère que chacun doit avoir la liberté de les interpréter à sa guise. Bref, on peut néanmoins espérer, le 10 décembre prochain, voir mon cousin Bob recevoir son Nobel des mains de Sa Majesté Carl Gustav VI de Suède. Absolutely fucking awesome !Peinture Dylan

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *