BÉNABAR « Les Indociles Heureux »

BenabarBarnabé, Bénabar, Bénababar… David… même ! Sympatoche et inclassable, cette fois Bruno Nicolini fait un vaste appel du pied aux vieux rockers nostalgiques de Cure, en samplant le gimmick de « Close To Me ». Et ça marche : le single « Les belles histoires » joue les locomotives pour son nouvel album « Les indociles heureux » qui a su manifestement transporter notre Jean Christophe Mary Poppins national 🤪… sur ses rails.

BenabarPar Jean-Christophe MARY

 

Loin des courants tout tracés, ce drôle d’oiseau a toujours su mener sa barque au gré de ses humeurs et de ses envies vagabondes. Auteur de chansons tendres ou coups de poing, mais toujours balisés de mots fiévreux qui témoignent de la difficulté et du bonheur d’aimer, Bénabar reste un artiste humaniste et engagé qui se donne sans compter. Plus de 20 ans qu’il nous accroche l’œil de sa gestuelle énergique et généreuse, les oreilles de son chant vibrant  et l’âme avec ses histoires de ruptures, d’amour déçus. Un auteur interprète qui contribue à faire de la chanson, un style que nous apprécions particulièrement ici. ( Non c’est pas vrai le plus souvent on n’aime pas du tout 🤣☠️😛🤓 : NDREC)

Car du talent, cet artiste en a à revendre. Bénabar, c’est d’abord une plume originale et rare comme il en arrive une à peu près par génération. En cas, cet homme a des choses à nous dire et possède l’art et la manière de raconter. Dans son univers un peu décalé, il passe au prisme son kaléidoscope nos vies. À première vue, ses personnages pourraient sembler banals sans intérêt. Mais sous le trait de sa plume, ils deviennent instantanément des héros. Sous ses aspects de ne pas vouloir y toucher, il assène des coups et des piques au cœur de nos vies intimes, mais avec malice, avec gentillesse, avec les yeux de l’enfance. Les textes satiriques égratignent à tour de bras et tout le monde y a droit. Ça fourmille d’idées, c’est presque une image par mot et ça va très vite. Comment rester insensible à « Les belles histoires », chanson sur les romantiques,  clin d’œil musical au « Close To Me » de The Cure, comment ne pas sourire de cette ode aux mots vulgaires  « Une âme de poète », à ces personnages du milieu « William et Jack » qui symbolise les classes moyennes, ou comment ne pas s’empêcher de sourire quand il égratigne les pseudo anticonformistes qui « sur un air de fanfare, les rebelles d’internet et les révolutionnaires de Twitter qui vont sauver la planète en postant partout des petits cœurs « Les indociles heureux ». L’album est émaillé de chansons tendres au piano sur l’enfance « Un lego dans la poche », d’autres plus amères sur le divorce « Tous les divorcés » tout en nous donnant envie de tomber amoureux « Les belles histoires ». Bénabar croque avec précision et férocité ce que l’on possède  de plus intime au fond de nous-mêmes sur des mélodies bien dessinées « Oui et alors ». Le ton est jovial, avec une pointe de gouaille populaire au fond de la voix. Des chansons réalistes et touchantes qui vous font sourire ou grincer. Vous allez vous régaler. 

 

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.