American gangster is dead

American-Gangster-movie-posterRidley Scott lui avait consacré son percutant « American Gangster » de 2007, qui racontait l’incroyable histoire de Frank Lucas, king of New York et baron de la drogue de Harlem des 70’s. Le véritable Frank Lucas, incarné dans le film par Denzel Washington, est décédé jeudi dernier même si on ne l’apprend qu’aujourd’hui. Il était âgé de 88 ans.

frank-lucas-Frank Lucas, handicapé en fauteuil roulant des suites d’un précédent accident de voiture, est décédé à Cedar Grove dans le New Jersey peu après son transport à l’hôpital pour un problème de santé inconnu. Né à La Grange, en Caroline du Nord, en 1930, Frank Lucas est devenu un caïd de la drogue à la fin des années 60 et au début des années 70. Son incursion dans la criminalité aurait été déclenchée par le meurtre de son cousin de 12 ans par le Ku Klux Klan, pour avoir osé regarder une femme blanche. Il a déménagé de sa Caroline du Nord à Harlem. Il a commencé en tant que petite main du crime organisé avant de se lancer, avec le succès que l’on sait. La contrebande d’héroïne lui rapportait un million de dollars par jour au plus fort de sa carrière, lorsqu’il rapatriait la horse du Triangle d’or cousue dans les dépouilles mortelles des GIs rapatriées au pays avant qu’ils ne soient enterrés à Arlington.

Frank LucasAvec tous ses dollars, Lucas est devenu un héros à Harlem, côtoyant des stars et des vedettes du sport tels James Brown, Joe Louis et Muhammad Ali. En plus de payer plus de 200 000 $ (de 1970) par semaine la police pour qu’elle détourne les yeux de sa petite entreprise, Lucas a utilisé sa fortune pour acquérir des biens aux quatre coins du pays. Il a également aidé ceux qui étaient dans le besoin dans sa communauté. Au milieu des 70’s, Lucas a été reconnu coupable de plusieurs infractions graves liées à la drogue et condamné à 70 ans de prison, mais il n’aura purgé en tout que cinq ans. Sa peine a été réduite après qu’il ait décidé de collaborer en tant qu’informateur auprès du ministère de la Justice. Cependant, dealer un jour…dealer toujours, Lucas a replongé dans la vente d’héroïne et de cocaïne et il s’est à nouveau retrouvé derrière les barreaux en 1984. Il avait à nouveau été libéré en 1991 et se tenait à carreau. En 2007 Ridley Scott signe son « American Ganster » dont Jay Z signe l’excellente BO et Frank Lucas se retrouve à nouveau dans la lumière. Il s’est hélas éteint à la fin de la semaine dernière à 88 ans. On ignore encore à cette heure les causes du décès.

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.