Adeus João Gilberto

La fille d’Ipanema est inconsolable, et nous aussi car l’immense João Gilberto s’est éteint à l’âge de 88 ans chez lui à Rio de Janeiro. Et peu importe qu’il n’ait ni écrit les paroles ni  même composé la musique, son interprétation de la fameuse bossa-nova sera parvenue à éclipser toutes les autres. Un héros de la world-music s’en est allé et, comme on dit en Afrique, c’est comme si toute une bibliothèque était désormais réduite en cendres.

Joāo GilbertoOn connait tous son album mythique de 1964, enregistré avec le saxophoniste américain Stan Getz qui s’est vendu à des millions d’exemplaires unanimement et mondialement consacré. Né dans le nord-est de l’état de Bahia en 1931, Gilberto commence à chanter à 18 ans et très vite démontre son expertise à la guitare. João Gilberto a introduit la bossa-nova dans le monde en 1958 : il a créé un nouveau rythme neuf, avec son style de guitare unique, mélangeant la samba traditionnelle et le jazz moderne. Un style qui a littéralement créé la bossa-nova, qui sera adoptée par tant d’autres artistes après lui. Il collaborera ainsi avec Antonio Carlos Jobin. Durant des décennies, le guitariste aux doigts experts sera acclamé chez lui, comme dans le reste du monde. Sa musique coïncide avec une période d’immense optimisme au Brésil qui devient  alors un grand pays urbain et industrialisé, un pays neuf, capable d’édifier à partir de rien une nouvelle capitale en rêvant d’une époque meilleure. Hélas, à l’instar de son pays, Gilberto était aussi un artiste en crise, qui n’hésitera pas à attaquer son ancien label discographique. Sa santé mentale déclinant, ces dix dernières années il aura vécu seul à Rio, se battant contre ses démons et ses problèmes financiers récurrents. Il ne s’était pas produit sur une scène depuis près de 15 ans. En 2017, sa fille la chanteuse Bebel Gilberto ( Voir sur Gonzomusic https://gonzomusic.fr/a-rio-de-janeiro-la-belle-bebel-inaugure-une-nouvelle-salle.html )  sera même forcée de prendre en mains la gestion de ses intérêts financiers. Le guitariste serait mort chez lui, à Rio de Janeiro, après une longue période de maladie. Son fils Marcelo Gilberto a confirmé la triste nouvelle dans un message publié hier sur Facebook. Pour le moment, la cause du décès n’a pas encore été officiellement révélée. Adeus João Gilberto…sans toi la bossa ne sera plus tout à fait nova !

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.