REPUBLIK : « EP 4 titres »

Partager

Republik

 

En attendant le mois d’octobre prochain, date de la publication de l’album « Elements », Republik la formation de Frank Darcel pulse son rock sombre sur ce précieux 4 titres.

 

Republik EPJudicieusement financé par le crowdfunding, l’album à venir des rennais de Republik devrait tenir toutes ses promesses. En tout cas c’est ce qui apparait à l’écoute de ce quatre titres teasing. Lorsqu’on appartient à la mythologie du rock Hexagonal, il faut un certain courage pour oser redescendre dans l’arène pour défendre ses convictions le glaive en main. C’est pourtant l’exercice auquel s’est livré Frank Darcel, en toute humilité. L’ex-guitariste de Marquis de Sade- d’Etienne Daho aussi sur le premier « Mythomane »- puis d’Octobre aurait pu se contenter de vivre sur sa légende. Que nenni ! Voici un couple d’années, il avait déjà constitué une première bouture de Republik avec un chanteur. Mais Frank n’était pas satisfait du résultat final. Alors, pour la première fois de sa carrière, le guitariste ose enfin se mettre en avant et donner de la voix – grave à la manière d’un Johnny Cash rennais-sur ses propres compositions. Dés le premier titre « Saleen », aux réminiscences du Velvet Underground, Republik trouve le subtil équilibre entre tradition et modernité. On imagine même un « remix » qui pourrait toucher un très large public, un peu à la manière du « Fade Out Lines » de the Avener. La voix grave et assurée de Darcel va percuter la légende du rock en se mêlant aux chœurs de l’ex Talking Head- et Tom TomClub- Tina Weymouth et de l’ex-Transvision Vamp Wendy James sur la délicate « Winter of Love », sorte de comptine enfantine quelque peu vénéneuse. Plus speed, « Reality » lorgne du coté de New York City et de Television tandis que la climatique « Move » conte une ténébreuse relation amoureuse. A l’heure où Sarkozy prend la République en otage avec ses « Ripoublicains », il est rassurant de se savoir qu’il existe une  toute autre  conception de la Republik.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *