Peter Tork: mort d’un Monkees à 77 ans…voici un an 🥶

The MonkeesPeter Tork, le bassiste des Monkees s’est éteint chez lui à Mansfield, Connecticut, …voici un an 🥶après avoir été diagnostiqué d’une forme rare de cancer de la langue contre lequel il s’est vaillamment battu durant dix ans. Il a rejoint le chanteur du groupe, Davy Jones décédé en 2012 à 66 ans d’une crise cardiaque dans son ranch de Floride. Nous sommes tristes, mais restons toujours des « believers » invétérés. L’occasion de se souvenir de Peter Tork !

Peter Tork« I’m A Believer », « Last Train to Clarksville”, “( I’m Not) Your Steppin’ Stone”…lorsqu’ils débarquent en 66 propulsés par leurs hits sucrés, les Monkees apparaissent clairement comme la ( tentative de) réponse US à la British Invasion engendrée par les Beatles et les Stones, même si à la base le groupe a été carrément fabriqué pour les besoins de la série télé THE MONKEYS pour Columbia-Screen Gems, produite sous la houlette du fameux Don Kirshner ( qui reproduira le même schéma avec The Archies) . En effet, le quatuor constitué de Davy Jones, Micky Dolenz, Michael Nesmith et Peter Tork a été constitué sur casting sur 437 prétendants. Boostés par leur omniprésence à la télé, les Monkees ne tardent guère à décoller, premier phénomène de « télé- réalité » de l’histoire. Du petit écran à la scène , il n’y a qu’un pas et bientôt les Monkees sillonnent l’Amérique, portés par leur succès, un succès qui se tarira au tournant des 70’s. Tork épuisé sera le premier à jeter l’éponge avant que Davy Jones n’entreprenne de se lancer dans une carrière solo.

The MonkeesNéanmoins, the Monkees vont se reformer à plusieurs reprises jusqu’à la mort de Jones en 2012. Les membres restants Dolenz, Nesmith et Tork vont néanmoins continuer de se produire en concert jusqu’en 2018 sous la bannière Monkees, mais jamais le groupe ne renouera avec son immense popularité des 60’s. Rattrapé par sa maladie, Peter Tork s’est éteint ce week-end. La mort du bassiste- clavier des Monkees a été confirmée sur son compte Facebook officiel par sa soeur. En 2009, Tork avait été diagnostiqué d’une forme rare de cancer appelée carcinome adénoïde kystique, qui a affecté sa langue. « On me dit qu’il s’est échappé paisiblement », a déclaré Michael Nesmith, son camarade de groupe, dans une déclaration. « Pourtant, au moment où j’écris ces lignes, mes larmes coulent et mon cœur est brisé. Même si je m’accroche à l’idée que nous continuons tous, la douleur qui accompagne ces passages n’a pas de remède ». Ce sentiment de tristesse a été partagé par Micky Dolenz, son autre camarade de groupe survivant. « Il n’y a pas de mots en ce moment », a-t-il dit. « Le cœur brisé par la perte de mon frère Monkee, Peter Tork. » Tork a été marié quatre fois et laisse sa veuve, Pamela Grapes, ainsi que ses trois enfants. Celafaitunan précisément qu’il nous a quittés.The Monkees

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.