Le vol des aigles ça peut mener au zonzon

The EaglesVous l’aurez compris, il ne s’agit pas là de déploiement d’ailes ni de rapaces fondants dans le ciel, mais plutôt de braquage de précieux memorabilias liés aux Eagles et dérobés à son chanteur/ batteur Don Henley. En effet, trois hommes ont été accusés de vol en réunion pour la vente de textes manuscrits dérobés des Eagles. Le plus grave c’est que l’un des accusés est un des conservateurs du fameux Rock and Roll Hall of Fame.

The EaglesTrois hommes viennent d’être inculpés pour avoir tenté de commercialiser une collection de notes manuscrites et de paroles de chansons carrément chouravées au cofondateur et chanteur des Eagles, Don Henley. En effet, Glenn Horowitz, Edward Kosinski et un dénomme Craig Inciardi, un des conservateurs du Rock and Roll Hall of Fame, sont accusés d’avoir tenté de vendre des notes manuscrites et des paroles des chansons « Hotel California » et « Life In The Fast Lane », les autorités new-yorkaises estimaient que ces documents valaient plus d’un million de dollars. On apprend également que Don Henley tente de récupérer depuis bien des années ces documents dérobés dans les années 1970 et, selon les autorités, donnés en gage à Horowitz en 2005. Horowitz, Inciardi et Kosinski auraient ensuite commencé à les proposer à diverses maisons de vente aux enchères, tout en tentant  de contraindre Henley à les racheter.

Chacun des trois hommes a été inculpé d’un chef d’accusation d’association de malfaiteurs au quatrième degré, tandis qu’Horowitz doit répondre d’une accusation de premier degré pour tentative de possession criminelle de biens volés et de deux chefs d’accusation d’entrave aux poursuites. The EaglesBien entendu, Inciardi a été immédiatement suspendu de ses fonctions au Rock and Roll Hall of Fame. Le président et directeur général Joel Peresman a d’ailleurs déclaré aux membres du conseil d’administration dans une lettre : « À l’heure actuelle, nous ne savons pas si Craig a commis un quelconque acte répréhensible. Il restera en congé en attendant la résolution de l’enquête interne et de l’étendue des charges qui pèseront contre lui une fois que l’acte d’accusation dévoilé. »

Dans une déclaration officielle, le manager des Eagles, Irving Azoff, a déclaré : « Cette action en justice expose la vérité sur les ventes de collectors musicaux d’objets hautement personnels et volés, travestis derrière une façade de légitimité. Nul n’a le droit de vendre des biens obtenus illégalement ou de profiter du vol pur et simple d’objets inestimables de l’histoire de la musique. Ces paroles manuscrites font partie intégrante de l’héritage que Don Henley a créé au cours de sa carrière de plus de 50 ans. »

 

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.