L’auteur de « All Right Now », le bassiste de Free est mort cette semaine

Partager

Freeband

C’est l’hécatombe chez les bassistes après celui de Toto…cette fois c’est Andy Fraser, le bassiste du groupe Anglais Free a succombé au crabe et au SIDA. Very sad et pas du tout « all right ». Il n’avait que 62 ans.

 

C’est à l’âge de quinze ans qu’Andy Fraser et sa basse rejoignent le groupe monté par Paul Rodgers. Nous sommes en 68 et deux ans plus tard, Free régne au sommet des charts planétaires grâce à leur méga-hit « All Right Now », que Fraser co-signe avec Rodgers. Le groupe va triompher au légendaire Festival de l’ile de Wight. Mais il quitte le groupe en 72pour tenter une aventure solo qui connaitra des hauts et des bas. Pour le Festival de Woodstock 94, il remontera à nouveau sur scène avec Paul Rodgers. C’est hélas l’époque où il est infecté par le virus VIH. Fraser va hélas développer un sarcome de Kaposi, une forme rare de cancer. Andy Fraser fait alors son coming-out, revendiquant son homosexualité. Inlassablement combatif, le bassiste continuera à jouer tout en se battant contre la maladie durant vingt longues années. Il a succombé dans la nuit de lundi à mardi chez lui dans le Comté de Riverside, en Californie. Les messages de soutien à ses deux filles Hannah et Jasmine ainsi qu’à sa femme Ri n’ont pas cessé d’affluer depuis son décès. « RIP Andy Fraser, le bassiste emblématique de free et l’auteur de « All Right Now » et de tant d’autres. Il a fièrement combattu le cancer et le SIDA, c’est une très grosse perte » a déclaré Paul Stanley, son collègue bassiste de KISS. It’s NOT all right now…anymore !Andy Fraser

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Ringo dit :

    RIP Andy.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *