Encore un biopic sur Bowie…sans Bowie

Velvet Goldmine

Velvet Goldmine

Remember l’infect « Velvet Goldmine » en 98? Une vraie-fausse biographie de Bowie sans une seule seconde de musique du chanteur de Ziggy Stardust. Aujourd’hui, on apprend que le réalisateur British Gabriel Range s’apprête à tourner un film sur David Bowie…mais sans l’accord de ses ayants droit et par conséquent, again, pas une seule chanson. Bref, du Canada Dry de Bowie, du Bowie sans Bowie.

Ziggy Velvet GoldmineVingt ans plus tard, l’histoire se répète inlassablement. On se souvient tous du pathétique « Velvet Goldmine » de 1998 sur l’irrésistible ascension d’une star éblouissante du glam rock, un certain Brian Slade…qui ressemble à s’y méprendre à un certain David Jones. Déjà à l’époque, Bowie avait impérativement interdit tout usage de ses chansons, vidant le film de Todd Haynes de toute sa substance. La même histoire se passe à nouveau avec un nouveau projet de film « inspiré par la vie de David Bowie » sous la houlette d’un certain Gabriel Range qui n’a tourné qu’un film à peine remarqué « Death of a President » sur l’assassinat fictif qui aurait tué George W. Bush en 2006. Pas vraiment Spielberg ou Francis Ford Coppola. Intitulé « Stardust », le pitch est simple comme bonjour et tout aussi fictionnel : Bowie, incarné par le chanteur-comédien Johnny Flynn, entreprend un voyage aux USA au tournant des 70’s qui va lui inspirer tout le concept de Ziggy Stardust et de son exubérant personnage. Mmmmmmmoooooooooaaaaaiiiisssssss carrément tiré par les cheveux orange de Ziggy. On comprend le veto apposé par Duncan Bowie, lui-même réalisateur de talent, au projet de mister Range. Même peine prononcée pour « Stardust »  que pour son prédécesseur « Velvet Goldmine » : pas une note signée Bowie n’apparaitra dans le film. Duncan Jones a tweeté ce message :

« Je ne prétends pas que ce film ne se fera pas.  Honnêtement, je ne saurais le dire. Je dis qu’en l’état, il n’y aura pas de musique de papas dans ce film, et je ne peux pas imaginer que cela change.  Si vous voulez voir un biopic sans la musique de mon père ou la bénédiction de sa famille, c’est au public de choisir ». Cependant Duncan Jones n’est pas formellement opposé à ce qu’une autobiographie soit tournée sur son père à la seule condition qu’il donne son accord sur le choix du scénariste et du réale. Ainsi, il semblerait que Duncan Jones aurait une préférence pour un scénar écrit par Neil Gaiman auteur de la série de BD The Sandman. Coté  réalisateur, Peter Ramsey aurait sa totale bénédiction qui a signé « Rise of the Guardians » et « Spiderman : New Generation ».  Bowie Ziggy ENFIN en super-héros…yessssss !

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Zak Alister dit :

    Ouais… Nul total!! que ce soit Velvet Goldmine, a peine sous-entendu Underground Bowie ou le prochain Stardust, qui promet du même tonneau, ça mérite d’aller to the same Dust bin!..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.