TAME IMPALA : « Currents »

Partager

 

Tame Impala

Pour leur excitant 3éme album, « Currents », les Australiens de Tame Impala ont enfourché leur machine à remonter le temps jusqu’au crépuscule des 80’s où régnait la pop synthétique New Wave des OMD, TFF et autres PSB.

 

tame-impala-currents-artworkIl doit y avoir un truc entre les groupes Australiens et la new Wave du début des années 80. On connaissait déjà les Empire of the Sun fans de Human League, Ultravox ou OMD, en plus adultes il est vrai, voici que les néo-psyché de Tame Impala virent drastiquement de bord pour accoster entre Tears For Fears et les Pet Shop Boys proposant l’une des meilleures surprises de l’été. Car dés le premier titre, le long « Let It Happen »,- plus de 7 mn- on renoue en Vocoder majeur avec les « jeunes gens modernes », aux confins de la pop synthétique made in England du siècle dernier. Avec son presque patronyme de super-héros Kevin/ Peter Parker le lider maximo de cet « impala apprivoisé » projette sa vision rétro-futuriste : harmonies passées au phaser et vagues de synthés, comme un pied posé dans le passé, et un autre dans l’avenir. Incroyables réminiscences de « Everybody Wants To Rule The World » de Tears For Fears « The Moment » constitue incontestablement, comme son nom l’indique, l’un des moments-clé de ce nouveau CD.

Back to the 80’s

Décidément accro au son des 80’s, Parker nous offre avec « Yes I’m Changing » un alter ego de hit d’Orchestral Manœuvres in the Dark sauf qu’on l’impression d’entendre le 45 tours…passé à la vitesse 33 tours…slow…ralenti. Même traitement pour l’éthérée « Cause I’m a Man » qui évoque irrésistiblement les Korgis, Soft Cell et autres OMD. Tout au long de l’album on retrouve cette présence majeure de pop synthétique so British aux couleurs nostalgiques. On songe parfois aux Pet Shop Boys, d’autres même à 10cc. Si ce troisième épisode discographique de Tame Impala était une caisse à la pimp my ride elle serait 1/3 de DeLorean de « Back from the Future », 1/3 d’ Aston Martin et bien entendu une Chevrolet… Impala !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *