Sad news… Leon Russell nous a quittés

Partager

 

 Leon Russell

 

Il était réputé pour son piano, mais Claude Russell Bridges, alias Leon Russell était surtout un musicien complet, dans tous les sens du terme. Seul ou derrière les artistes les plus doués de sa génération de George Harrison aux Rolling Stones, en passant par Elton, Clapton ou Dylan, avec son look incroyable de Gandalf du rock Leon Russell appartenait à cette légende du rock qui nous fait tant rêver. À seulement 74 ans, il s’est éteint cette nuit dans son sommeil chez lui à Nashville.

 

Leon RussellPour Elton, il constituait une influence majeure. Et c’est vrai, lorsqu’on entend son imparable « A Song For You » , on comprend combien  le créateur de « Your Song » a pu se laisser entrainer par toute l’admiration qu’il pouvait lui porter. D’ailleurs, en 2010, les deux musiciens ont même enregistré un album commun intitulé « The Union ». Mais la liste des diverses collaborations de Leon Russell est un Rock and Roll Hall of Fame à lui tout seul : Ringo Starr, Eric Clapton, the Byrds, les Beach Boys, Willie Nelson, Bad Fingers, Sinatra, the Band, Dylan, BB King, Joe Cocker, les Rolling Stones et tant et tant d’autres…Son tout premier hit « Delta Lady », il l’offrira à Joe Cocker en 69 et, dés l’année suivante, Leon Russell décroche son plus grand et unique hit avec l’imparable « A Song For You » qui sera reprise par la terre entière, des Carpenters à Amy Winehouse en passant par Whitney Houston ou Donny Hathaway. Seul ou avec son groupe, le musicien de l’Oklahoma aura enregistré 35 albums , dont le tout dernier au titre prémonitoire de « Life Journey » est sorti voici deux ans.

Je veux que tu sois intronisé au R&R Hall of FameElton & Leon

 

En 2011, Elton John lui avait rendu ce vibrant hommage au cours de la cérémonie du Rock and oll Hall of Fame : « A la fin des 60’s, j’ai entendu ce disque de Delaney and Bonnie. Et je me suis dit : waw ce type qui joue sur ce disque a tout bon, c’est tout ce que j’aime. Il y a de la soul, du gospel, du bluegrass, tout…Puis je suis allé voir Delaney and Bonnie en concert en Angleterre et Leon Russell avait déjà tout l’air d’être un extraterrestre. Mais il a fait « Mad Dogs and Englishmen » de Joe Cocker et là il avait vraiment l’air d’être un martien. Il est devenu un maitre du temps et de l’espace avec son éternel chapeau et ses lunettes d’aviateur. Et il avait vraiment l’air d’être un méchant salaud. (rires). Je l’ai rencontré après le concert et non seulement c’était un amour et il était adorable, mais  il m’a aussi fait profiter d’une de ses recettes pour soigner ma voix que j’utilise encore aujourd’hui. Et il m’a demandé si je voulais bien partager quelques dates avec lui. Ce type était mon idole et je tremblais en le rencontrant. Pour moi, il chantait, composait et jouait exactement comme je rêvais de le faire. Pourtant je n’ai découvert que très récemment le nombre incalculable d’albums sur lesquels il intervient. Bing Crosby, Johhny Mathis, Doris Day, Herp Albert, Sinatra…sur « Strangers in the Night »…the Ventures, the Everly Brothers, Del Shannon…( la liste est absolument vertigineuse)..the Crystals, the Ronettes…en fait toutes le srods de Phil Spector, « Mr Tambourine Man » des Byrds, tous les albums des Beach Boys y compris « Pet Sounds »…JJ Cale, Nilsson, Joe Cocker, Dylan, Freddie King et BB King…juste pour en nommer quelques disques sur lesquels a joué Leon Russell. En 2009, j’étais en Afrique et je pensais à lui. On ne s’était pas parlé depuis des années, mais je me souvenais combien il avait été important pour moi, alors je lui ai téléphoné pour lui proposer que nous fassions un album ensemble. Il a tout de suite dit : okay. Et nous avons passé tout ce temps ensemble en studio, nous avons vraiment appris à se connaitre.  Je lui ai dit que je voulais que les gens se souviennent de toi pour tout ce que tu as fait dans la musique, pour tout ce que tu as composé, pour tous ces disques où tu as joué, pour que tu sois fier de tout ce que tu as accompli. Et je veux que tu sois intronisé au R&R Hall of Fame…et nous voici un an après et il s’apprête à rejoindre le R&R Hall of Fame. » Elton est si ému qu’il en est au bord des larmes. Aujourd‘hui, nous pleurons tous face au vide abyssal laissé par Leon Russell et son boogie blues mâtiné de country, décidément si imparable.

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *