Mort de Malik B de The Roots

Malik B the RootsMalik Abdul Basit,  plus connu sous son pseudo de Malik B, rappeur, chanteur et membre fondateur de The Roots, est décédé, selon une déclaration publiée sur le compte Twitter vérifié du groupe. Il avait seulement 47 ans. Si l’on ignore encore la cause de son décès, on se souvient qu’il avait quitté le groupe de Philly en 99 à cause de ses addictions.

Malik B Le triste message est tombé sur le compte Instagram officiel de the Roots :

« C’est avec un cœur lourd et des yeux pleins de larmes que nous vous informons avec regret du décès de notre frère bien-aimé et membre de longue date de Roots, Malik Abdul Basit. Qu’on se souvienne de lui pour son dévouement à l’Islam, sa fraternité aimante et son innovation en tant que l’un des MC les plus doués de tous les temps. Nous vous demandons de bien vouloir respecter sa famille et sa famille élargie en ce moment de deuil. » Un attaché de presse du groupe de Philadelphie a confirmé la nouvelle, même si la cause du décès n’a pas encore été révélée. Malik Abdul Basit, dont le nom de scène était Malik B., a fait partie du groupe de hip-hop depuis sa formation jusqu’au tournant des années 2000.  Son départ, comme les tensions au sein du groupe, sont décris sur leur titre « Water » sur l’album « Phrenology » de 2002. Ecrit par Tariq « Black Thought » Trotter, le morceau évoque le combat de Basit contre les tentations de la drogue. Après avoir quitté the Roots, Malik B. s’est ensuite produit en solo, publiant un EP « Psychological » puis deux albums « Street Assaut » en  2005 et « Unpredictable » en 2015. Cependant, quelques années après son départ, il a retrouvé de temps à autre son ancien groupe, participant par ses featurings à plusieurs titres des albums de the Roots à l’instar de leur « Game Theory » de 2006 puis sur « Rising Down » en 2008. On le retrouve également crédité sur le titre « I’m Doin’ Fine » qui figure sur la version UK de « Prose Combat », le second album de notre MC Solaar national.

Ses frères d’arme de the Roots Black Thought et Questlove viennent tout juste respectivement de lui rendre hommage:

« Nous nous sommes fait un nom et avons tracé ensemble une voie là où il n’y en avait pas. Nous avons ressuscité [sic] une ville de ses cendres, l’avons mise sur notre dos et l’avons appelée Illadelph. En compétition amicale avec toi depuis le premier jour, j’ai toujours eu l’impression de ne posséder qu’une fraction de ton véritable don et de ton potentiel. Ton acier a aiguisé le mien alors que je te regardais créer des cadences à partir de rien et les libérer dans l’univers pour qu’elles deviennent une loi poétique, faisant de la langue anglaise ta chienne. Mon frère bien-aimé M-illitant. Je ne peux qu’espérer t’avoir rendu aussi fier que tu m’as rendu. Le monde vient de perdre un vrai. Qu’Allah te pardonne, qu’Il te pardonne tes péchés et t’accorde le plus haut niveau de paradis ».

Questlove a également partagé un post le concernant.

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.