Le retour de Wyclef Jean passe par la Ville lumière

Partager

 

Wyclef Jean 

C’était hier soir à la Place, nouvelle jolie salle aux Halles, qu’à l’invitation de Trace TV, l’ex-Fugees Wyclef Jean donnait un concert privé pour le lancement de leur Trace Live et du même coup annoncer la sortie de son 12 éme album « Carnival Vol III : Road to Clefication » dés la rentrée prochaine. Soirée chaude comme la braise où la chaleur parisienne répondait à l’incandescence sonique de la star d’Haïti pour expérimenter la diffusion high tech de son concert en 360°, offrant ainsi au public derrière son ordi une immersion intégrale et inédite au coeur du spectacle

 

Wyclef JeanFrancophone un jour, francophone toujours. C’est sans doute l’une des raisons qui a du pousser Wyclef Jean à choisir Paris pour lancer le buzz de la publication de son nouvel album, en septembre prochain. D’ailleurs, entouré de jeunes ( et de moins jeunes) artistes hexagonaux, comme Jacky l’un des deux jumeaux des fameux Neg’ Marrons, Tal ou Nelson Freitas, Wyclef n’a pas boudé son plaisir de nous haranguer dans  la langue de Molière. Quelle émotion également, lorsque le chanteur, né à Haïti et émigré à Brooklyn à l’âge de 9 ans, nous explique que, dans le ghetto, sa famille était les seuls blacks à écouter Jacques Brel à fond la caisse. Et Wyclef d’enchainer un « Ne me quitte pas » à vous dresser le poil sur le dos. Sublime.

« Carnival Vol III : Road to Clefication » prévu pour la rentrée

Wyclef Jean

Comme ce flash-back nostalgique aveuglant des Fugees avec « Ready or Not », repris par toute la salle. Découverte de titres inédits comme ce « Warriors » punché qui sera l’un des musts du nouvel album ou solide succès établi de Wyclef Jean en solo, comme son somptueux « 911 » qu’il vocalisait avec Mary J Blige, ce show a su se montrer particulièrement à la hauteur. Si j’avais déjà vu les Fugees live au siècle dernier, si j’avais interviewé Lauryn Hill 98 en pour sa « Miseducation of… », je n’avais jamais croisé auparavant monsieur Jean sur scène et bien franchement, on peut dire qu’il mérite le déplacement. Super chanteur, super ambianceur, super guitariste capable de jouer derrière son dos ou de mordre les cordes avec ses dents façon Jimi pour faire le show, on attend avec impatience son prochain CD « Carnival Vol III : Road to Clefication » prévu pour le 15 septembre.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *