El condor pasa…de nuevo ;)

Partager

 

 Les trois jours du Condor

 

Hé non, los Machucambos ne sont pas de retour et Simon and Garfunkel ne se sont pas reformés. Là, il s’agit plutôt du film de Sydney Pollack « Les trois jours du Condor » de 75 qui s’apprête à renaitre de ses cendres en version série TV. Simplement baptisée CONDOR, la série-reboot sera diffusée à partir de juin sur la chaine US AT&T Audience avec Max Irons dans le rôle-titre de l’analyste de la CIA Joe Turner.

CONDORAu tournant des 70’s, sept ans après l’assassinat de John F Kennedy, les théories du complot se multiplient au grand écran avec des films tels que « The Parallax View ( A cause d’un assassinat), « Marathon Man » et bien entendu « Les trois jours du Condor ». Or dans le climats d’espionnite aigue face à la réémergence des menaces du renseignement russe qui n’hésite pas à tenter de liquider d’anciens espions réfugiés à l’ouest comme Alexander Litvinenko empoisonné au polonium ou plus récemment l’ex-colonel du renseignement militaire Segueï  Skripal hospitalisé dans un état critique avec sa fille à Salisbury. Ainsi la série THE AMERICANS reprend tous les standards de la guerre froide avec ses espions « dormants » et ses coups tordus diffusée depuis maintenant six saisons sur la chaine FX. CONDOR reprend bien entendu le pitch de son ancêtre de 75 : un analyste de la CIA échappe par miracle à l’exécution de tous ses collègues. Pourtant Joe Turner n’est pas a priori un James Bond, mais plutôt à la base un rat de bibliothèque, qui cherche dans les livres et revues tous les secrets d’État qui auraient pu s’y glisser. Avec un casting particulièrement ambitieux où l’on retrouve entre autres William Hurt, Bob Balaban, Mira Sorvino, Brendan Fraser et Max Irons ( fils de Jeremy Irons dans le rôle du Condor ; bref, ce ne sera plus « el condor pasa » mais « el condor repassera »…

 

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.