Diam’s hier sur TF1 : je ne suis pas Belphégor…ah bon ?

Partager

 

Diam's

Hier sur TF1 l’ex-rappeuse pour assurer le service après vente de son nouveau bouquin est revenu inlassablement sur son concept de « femme libre voilée » et franchement, c’était assez peu convaincant.

 

Belphegor2Pour la promo de son second livre « Mélanie Française et musulmane » l’ex-rappeuse de « La boulette » s’est livré au jeu de l’interview à une heure de grande écoute sur TF1. Voilée de la tête aux pieds avec juste un bout de visage qui apparaît, l’essentiel de son intervention a tourné autour de son voile, une obsession manifeste. « Moi je chantais pas pour chanter j’avais des message à faire passer. Tout à coup je deviens une petite femme super apaisée, super bien, super en paix avec elle même » dit elle à l’antenne comme pour mieux s’en convaincre elle-même. En fait, comme s’il fallait lire entre les lignes, les non-dits ont été encore plus éloquents que ses propos. Ainsi Mélanie a avoué que les premières photos d’elle voilée sortant d’une mosquée parues dans la presse people l’avait embarrassée « car elle ne l’avait pas encore dit à sa mère ». Mais alors on peut justement se demander ce qui l’avait retenue justement de le dire à sa mère ? De même, lorsqu’elle raconte la fin de son grand père et elle voilée à ses cotés lui tenant la main en récitant des versets du Coran dans sa chambre d’hopital, elle justifie à nouveau son apparence voilée par « J’étais dans un lieu public, j’aurais été à la maison non. » La chambre d’hopital où son grand père agonise est un « lieu public » ? Cela paraît dingue. Bien entendu elle reparle des attentats de Charlie- pas un mot sur la tuerie du supermarché casher porte de Vincennes, par contre !- elle « condamne » dans un premier temps, mais pour ajouter immédiatement qu’elle est opposé aux caricatures contre le Prophète- comme s’il n’y en avait qu’un- et pour tenter de faire passer la pilule, elle évoque un autre dessin de Charlie « où le pape se fait sodomiser ». Quid du droit légitime à la liberté d’expression ? No comment. Plus tard elle explique qu’elle n’est pas « Belphegor », mais lorsqu’on compare son « voile » à celui de l’héroïne de la série télé de 1965, on peut franchement avoir de sérieux doutes.

Diams et son premier mari

Diams et son premier mari

Diam's et son second mari en une de Closer

Diam’s et son second mari en une de Closer

 De même, lorsque son intervieweur exprime que dans certains pays le voile sert a asservir les femmes, là aussi elle esquive par un « no comment ».

Par la barbe de son mari

Enfin, justement, comme preuve nec plus ultra de sa « liberté » elle évoque son divorce puis son remariage. En fait, en comparant les photos de 2012 et la dernière une de Closer on note que son premier mari portait une casquette et était vêtu à l’européenne, alors que le second mari avec sa barbe fournie ressemble à un voyageur en partance pour le « sham », le pays « magique » de l’Etat islamique. Et on se dit qu’en fait, le premier n’était sans doute pas assez religieux à son goût et que  c’est pour cette raison et pour cette raison seulement qu’elle a divorcé pour en choisir un qui soit totalement casher…enfin je veux dire halal ! On aura compris que Diam’s n’est pas Cat Stevens et qu’elle n’est pas prête de remonter sur scène. Alors pourquoi continuer à vivre dans un pays impie comme le notre ? Pourquoi n’opte t’elle pas pour…je ne sais pas moi…le Pakistan, le Koweït , l’Arabie Saoudite …bref tous ces pays où son apparence ne mettrait personne aussi mal à l’aise que dans nos sociétés judéo-chrétiennes ? Quant au nouveau livre, quelque part redite de son précédent paru en 2012, à quoi sert il sinon à renflouer les caisses de Mélanie dont les titres doivent générer de moins en moins de SACEM. Bref tout un bouquin pour dire « je suis voilée et la vie est belle » est-ce bien nécessaire ?

Vous aimerez aussi...

1 réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *